2 min de lecture Présidentielle 2017

Qui est Marc Joulaud, l'ex-député qui a employé Penelope Fillon ?

L'actuel maire de Sablé-sur-Sarthe et ancien suppléant de François Fillon sera entendu par la justice mercredi 1er février, dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié Penelope Fillon.

Marc Joulaud à la mairie de Sablé-sur-Sarthe, le 6 février 2012
Marc Joulaud à la mairie de Sablé-sur-Sarthe, le 6 février 2012 Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Les époux Fillon toujours au coeur de la tourmente. Depuis les révélations du Canard enchaîné, à chaque jour son rebondissement. Ils ont été entendus séparément lundi 30 janvier par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF), dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs concernant Penelope Fillon, en tant qu'assistante parlementaire de son mari et collaboratrice de La revue des deux mondes. 

Mardi 31 janvier, des perquisitions ont eu lieu à l'Assemblée nationale où les policiers se seraient vraisemblablement rendus dans une annexe de l'hémicycle où sont situés les services administratifs. Ils ont tenté de trouver des documents prouvant que Penelope Fillon effectuait bien les missions d'assistante parlementaire de son mari. Selon Le Parisien, l'épouse de l'ancien premier ministre n'aurait pas eu de badge d'accès, ni de messagerie électronique dans la chambre du Parlement. 

Pour autant, l'avocat de François Fillon a déclaré sur RTL ce même mardi que son client était "serein. Compte-tenu de ses explications, il n'a aucun doute sur le fait que l'issue de cette procédure sera favorable", affirme Me Antonin Lévy. 

Marc Joulaud, témoin-clé de l'affaire

Mais l'affaire est loin d'être finie, tous les regards se tournent désormais vers Marc Joulaud, le maire de Sablé-sur-Sarthe mais également ancien suppléant de François Fillon. Il aurait employé Penelope Fillon comme assistante parlementaire, sur la période 2002-2007. Muet depuis le début des révélations, il a assuré à RTL qu'il serait auditionné mercredi 1er février

"J'ai toujours indiqué que j'étais bien entendu à l'entière disposition de la justice pour répondre aux questions. Je serai entendu [mercredi] par le parquet financier. Je m'y rendrai sereinement avec la volonté de répondre en toute sincérité et en toute transparence aux questions qui me seront posées", affirme Marc Joulaud. 

À lire aussi
Emmanuel Macron et Christophe Castaner le 20 mars 2020 violences
Macron : de candidat à président, retour sur ses déclarations sur les violences policières

Le maire de Sablé-sur-Sarthe est un personnage-clé dans cette affaire. Actuellement député européen au sein du Parti populaire européen (PPE), ses liens avec François Fillon remontent à 1992. Il est recruté à ce moment-là par celui qui est à l'époque maire de Sablé-sur-Sarthe. Il en fait son collaborateur à la mairie. Marc Joulaud le suit en 1998 lorsque François Fillon devient président du Conseil régional des Pays de la Loire. 

Penelope Fillon aurait touché jusqu'à 7.900 euros bruts par mois à ses côtés

Le 9 juin 2002, Marc Joulaud est élu suppléant de François Fillon, devenu entre-temps député de la 4ème circonscription de la Sarthe. C'est à ce moment-là qu'il embauche Penelope Fillon, lorsque son mari entre dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en tant que ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité.

Entre 2002 et 2007, période durant laquelle Penelope Fillon aurait travaillé aux côtés de Marc Joulaud, l'épouse de l'ancien Premier ministre aurait perçu jusqu'à 7.900 euros bruts par mois, une somme considérable. Surtout lorsque l'on s'aperçoit que Marc Joulaud n'a touché que 1.169 euros nets par mois en tant qu'assistant parlementaire du sénateur Jean-Pierre Chauveau entre 2012 et 2014.

Les enquêteurs cherchent désormais à savoir si Penelope Fillon a réellement travaillé pour l'actuel maire de Sablé-sur-Sarthe, qui réserve donc ses explications à la justice. Son témoignage permettra peut-être de solidifier la défense du couple Fillon, qui se fragilise au fil de l'enquête. L'une des anciennes collaboratrices de Marc Joulaud, Jeanne Robinson-Behre avait affirmé au Canard enchaîné n'avoir jamais travaillé avec la femme de l'ancien Premier ministre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Penelope Fillon François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants