1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Qui est Antonin Lévy, l'avocat de François Fillon ?
2 min de lecture

Qui est Antonin Lévy, l'avocat de François Fillon ?

PORTRAIT - Celui qui est aussi le fils de Bernard-Henri Lévy est en première ligne dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié Penelope Fillon.

Antonin Lévy, le 26 janvier 2017
Antonin Lévy, le 26 janvier 2017
Crédit : STR / AFP
Léa Stassinet

Depuis le 27 janvier et les révélations du Canard enchaîné, il enchaîne les interviews. Antonin Lévy assure la défense de François Fillon dans l'affaire qui secoue la classe politique depuis plusieurs jours. Invité sur RTL le 31 janvier, Me Lévy avait affirmé que François et Penelope Fillon avaient "pu apporter des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d’établir le travail réalisé par madame Fillon", soupçonnée d'avoir bénéficié d'emplois fictifs en tant qu'assistante parlementaire de son mari et collaboratrice de la Revue des deux mondes

Celui qui est en première ligne depuis les débuts de l'affaire connaît François Fillon depuis 2012, et le duel fratricide qui l'opposait à Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP. "François Sureau, l'avocat de François Fillon, et moi nous sommes retrouvés un samedi au petit matin devant le siège de l'UMP avec greffier et huissier. Il a dû en rester quelque chose", explique Antonin Lévy au Figaro. François Sureau l'avait alors mandaté pour donner des conseils à son client, qui se battait pour récupérer le siège de président du parti. 

D'abord Sciences-Po puis New York, où il étudie le droit des affaires

Il faut dire que le fils de Bernard-Henri Lévy et de Sylvie Bouscasse, ancienne éditrice et publicitaire a très rapidement réussi à se faire un nom dans le cercle fermé des avocats pénalistes d'affaires. Après avoir fait ses études à Sciences-Po, il part étudier le droit des affaires à New-York. À son retour en France, il fait ses armes chez Jean-Michel Darrois, une figure importante dans le milieu. C'est là qu'il rencontre François Sureau, "le genre d'avocat qui vous donne envie d'épouser ce métier" expliquait Antonin Lévy à Libération en 2013. Son "modèle" se souvient : "J’ai vite vu qu’Antonin n’était pas du genre à passer des nuits sur des dossiers pour enrichir le client. Il est discret, très efficace mais sans adopter de pose sacrificielle par rapport à l’idéal de la justice". 

À la suite de cette expérience, il devient l'associé de son deuxième mentor Olivier Metzner avant de rejoindre en 2014 le cabinet d'avocats international Hogan Lovells, où il comptera parmi ces clients des patrons du CAC 40

Engagé auprès des demandeurs d'asile

À lire aussi

Mais cela ne l'empêche pas de s'investir dans le milieu caritatif. En 2007, il a fondé l'association Pierre Claver, qui vient en aide aux demandeurs d'asile. La structure leur permet de "s'intégrer plus facilement en France avant l'examen de leur requête", peut-on lire sur le site de La règle du jeu, une revue créée et dirigée par son père, Bernard-Henri Lévy, où il collabore. L'étiquette de "fils de", Antonin Lévy s'en agaçait en 2013, dans une interview donnée au magazine GQ : "Fils de, c’est un état de fait qui perdure depuis trente-deux ans. C’est assez désagréable d’être réduit à ça car on vient tous de quelque part et je suis le fils de toute une famille dont je suis très fier". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/