2 min de lecture Économie

Que prévoit le grand plan d'investissement présenté par Édouard Philippe ?

ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe et Jean Pisani-Ferry ont présenté devant la presse les grandes lignes du "plan d'investissement", d'un montant total de 57 milliards d'euros, promis par Emmanuel Macron.

Jean Pisani-Ferry et Édouard Philippe, à Matignon le 25 septembre 2017
Jean Pisani-Ferry et Édouard Philippe, à Matignon le 25 septembre 2017 Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Transition écologique, transition vers le numérique... Le gouvernement a présenté ce lundi 25 septembre les grandes lignes du "plan d'investissement" promis par Emmanuel Macron. Élaboré par l'économiste Jean Pisani-Ferry, l'homme derrière le programme présidentiel d'Emmanuel Macron, ce plan quinquennal doit permettre d'"amplifier l'effet des réformes économiques, fiscales, et sociales"  du gouvernement, a souligné Édouard Philippe.

La plupart des mesures qui seront couvertes par ce plan de 57 milliards d'euros ne sont pas nouvelles et ont été annoncées par le gouvernement ces dernières semaines. Quatre domaines se dégagent de ce grand plan d'investissement avec la formation, la transition écologique, la transition de l'État vers le numérique ou encore l'innovation.


Grande inconnue jusque là, le financement de ce plan a été précisé par le chef du gouvernement : 12 milliards d'euros seront constitués de crédits déjà existants, qui seront activés ou réorientés, tandis que 45 milliards d'euros représenteront de nouveaux financements. Sur ces 45 milliards d'euros, 24 milliards pèseront sur le budget de l'État, tandis que 11 milliards seront puisés de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et de la Banque européenne d'investissement (BEI), ce qui n'aura "pas d'effet sur le déficit public".

La transition écologique, priorité n°1

La priorité du gouvernement demeure la transition écologique alors que 20 milliards d'euros, sur les 57 milliards du plan, seront consacrés à cette question environnementale. "C'est la continuité du plan climat qui a été présenté par le ministre d'État, Nicolas Hulot, au début du mois de juillet dernier", a observé le Premier ministre.

À lire aussi
Le patron de PSA Carlos Tavares en février 2018 auto
PSA : Carlos Tavares dénonce certains constructeurs sur leur politique environnementale

Dans le détail, 7 milliards d'euros serviront à "développer les énergies renouvelables" et 9 milliards d'euros devront permettre d'"amplifier l'effort de rénovation thermique des bâtiments", notamment en divisant par deux le nombre de "passoires thermiques". En matière de rénovation, "nous introduirons une nouvelle prime pour les ménages et une enveloppe de 3 milliards de prêts de la Caisse des dépôts et consignations dans les organismes de logement social sera garantie", a-t-il indiqué. 

Édifier une société de compétences

Autre priorité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe : la formation. 15 milliards d'euros seront ainsi destinés à "édifier une société de compétences", en formant et accompagnant vers l'emploi "un million de chômeurs faiblement qualifiés et un million de jeunes décrocheurs", a affirmé le pensionnaire de Matignon.

Selon Jean Pisani-Ferry, ce volet formation doit faire baisser le chômage structurel d'un point sur le quinquennat, "un objectif ambitieux". "On réinsère dans l'emploi 300.000 personnes", a-t-il détaillé, tout en disant "espérer plus".  

L'innovation et le numérique, 3e et 4e postes

Le plan prévoit aussi d'octroyer 13 milliards d'euros à "l'innovation et la compétitivité". Et conformément à ce qu'avait annoncé Christophe Castaner quelques heures plus tôt, 5 milliards seront consacrés à l'agriculture pour "accélérer l'adaptation des outils et le changement des pratiques", "mieux intégrer la réponse aux défis climatique", ou encore "renforcer la compétitivité des différentes filières".

Par ailleurs, 9 milliards d'euros iront à la transformation numérique de l'action publique, notamment "pour économiser dans le fonctionnement de la machine de l'État".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Gouvernement Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants