5 min de lecture Emmanuel Macron

Que faut-il retenir du documentaire consacré à Emmanuel Macron sur France 3 ?

ÉCLAIRAGE - La chaîne publique a bouleversé ses programmes après l'annonce de la candidature du leader d'En marche à la présidentielle.

Emmanuel Macron à 18 ans
Emmanuel Macron à 18 ans Crédit : Groupe France Télévisions France 3
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Mercredi 16 novembre, soit quatre jours avant le premier tour de la primaire de la droite, Emmanuel Macron bouleverse l'agenda médiatico-politique. Le leader du mouvement "En marche" est officiellement candidat à la présidence de la République et met ainsi fin à un faux suspense. Du lancement de son mouvement politique le 6 avril dernier à son départ du ministère de l'Économie à la fin de l'été, en passant par la préparation de son premier meeting à La Mutualité le 12 juillet, le réalisateur Pierre Hurel n'a pas manqué une once de la stratégie d'Emmanuel Macron.

Lundi 21 novembre, France 3 diffusait à 20h55 son documentaire Emmanuel Macron, la stratégie du météore (1,464 million de téléspectateurs, soit 5,7% du public). Le documentaire revient sur le parcours de cet ovni politique, l’un des hommes publics réellement connectés sur leur époque", selon le réalisateur.

1. Sa passion dévorante pour le théâtre et la littérature

Le 17 mai 1993, les trois coups résonnent. Emmanuel Macron est sur la scène improvisée du lycée jésuite La Providence à Amiens et campe le rôle d'un épouvantail. À 15 ans, il reçoit sa première standing ovation. La mise en scène est signée... Brigitte Trogneux. Celle qui était à l'époque sa professeur de théâtre le trouvait "incroyable sur scène".

À lire aussi
Retraite (illustration) réforme des retraites
Réforme des retraites : comment va fonctionner le nouveau système à points

Biberonné à la littérature française par sa grand-mère, Emmanuel Macron apprend à lire grâce à des poèmes de René Char. Ado, il dévorait les classiques. Brigitte (aujourd'hui Macron) le reconnaît : "Il n'était pas comme les autres. Il avait toujours plein de livres. Il a toujours eu un rapport d'égal à égal avec l'adulte." Et Brigitte Macron, à qui il a demandé d'avoir "plus d'ambitions", en a fait les frais. Pendant l'année scolaire 1993-1994, Emmanuel Macron et sa professeur écrivent un texte à quatre mains, créant une dizaine de rôles pour leur pièce, L'art de la comédie. "J'étais subjuguée par l'intelligence de ce garçon. Je n'en ai toujours pas mesuré le fond. Les capacités d'Emmanuel sont totalement hors normes."

2. La naissance de son amour interdit pour Brigitte, son enseignante

L'écriture a rapproché Emmanuel Macron de l'enseignante, à tel point qu'il ose lui déclarer sa flamme. La professeure lui conseille alors de poursuivre ses études à Paris. "Vous ne vous débarrasserez pas de moi, je reviendrai et je vous épouserai", lui annonce-t-il en quittant sa ville natale. Une prédiction. Brigitte deviendra Brigitte Macron le 20 octobre 2007, treize ans après le début de leur relation.

Quelques mois après son départ d'Amiens, "il a vaincu toutes mes résistances", raconte l'enseignante. À 18 ans, Emmanuel Macron vit son amour interdit pour cette femme plus âgée. Brigitte Macron confie alors avoir été lâchée par ses proches, et notamment "ses frères et sœurs".

3. Un surdoué partout où il passe

Entre 1995 et 1997, Emmanuel Macron poursuit ses études en prépa littéraire hypokhâgne et khâgne. Jean-Baptiste de Froment, un de ses camarades de promo, le décrit comme "quelqu'un de très intuitif", "celui qui a l'air d'avoir compris, qui vous embobine." À l'aise, Emmanuel Macron l'est aussi en 1999 à Science Po. Aurélien Lechevallier, un camarade de promo, se souvient de son goût pour l'échange : son sens politique était déjà là. "Il s'adressait aux autres avec la même gentillesse, que ce soit notre grand professeur, le serveur du café, le chauffeur de taxi, le copain", raconte-t-il.

2007 est l'année de la consécration pour ce prodige. Emmanuel Macron, 30 ans à peine, est nommé rapporteur de la Commission Attali, souhaitée par Nicolas Sarkozy. "Un accélérateur de carrière extraordinaire, explique Jacques Attali. J'ai tout de suite vu quelqu'un d'exceptionnel". Le haut fonctionnaire le présente alors à François Hollande : il devient son conseiller économique. Mais Emmanuel Macron ne se contente pas de cette nomination. Il intègre en parallèle la banque Rotschild. Il excelle dans la séduction des clients. "On y apprend des techniques de manipulation de l'opinion", reconnaît alors l'homme qui l'a recruté.

4. Le pacte de responsabilité et de solidarité, c'est lui

Secrétaire général de l'Élysée à 34 ans, Emmanuel Macron souffle l'idée du pacte de responsabilité et de solidarité à François Hollande. Il entre dans la lumière après sa nomination au ministère de l'Économie, en août 2014, et défend la loi qui porte son nom moins d'un an plus tard. "Une expérience décevante", résume-t-il.

S'il se félicite "d'avoir convaincu" des députés centristes et certains frondeurs, il regrette "les jeux d'appareils", qui ont contraint Manuel Valls à dégainer le 49.3. Ce qui le conduira, frustré, à s'insurger à l'Assemblée : "Finalement, vous retrouvez de part et d'autre (à droite et à gauche, ndlr) une forme d'union : ceux qui ne veulent pas changer le pays."

5. Sa réaction à la polémique sur le "costard"

Sa loi cristallise aussi les craintes dans la population. Alors qu'il parfait sa communication en rencontrant des élèves d'une école numérique dans l'Hérault, Emmanuel Macron rencontre des opposants à son texte. Face à un jeune homme désespéré, qui glissera qu'il n'a pas les moyens de se payer un "costard", il rétorque : "La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler."

Le ministre de l'Économie réfutera toutes les accusations de mépris social. "On m'a mis sur le dos des choses qui n'étaient pas moi. Ce qui est blessant, c'est qu'on renvoie de moi une image déformée."

6. Macron, "le feu de paille"

Face à la prise de distance d'Emmanuel Macron et notamment son hommage à Jeanne d'Arc à Orléans, Jacques Attali, qui a lancé la carrière d'Emmanuel Macron, est sans voix. Il tacle son attitude : "Je trouve que c'est un feu de paille, je trouve qu'il est sur une mauvaise voie, purement sur les apparences, narcissique, c'est exactement ce que je lui conseillais de ne pas faire. Mais je ne crois pas à une carrière d'homme d'État fondé sur une apparence (...) Soit il devient un homme politique comme les autres, soit le ballon explose et il n'est rien, ce serait du gâchis parce qu'il a le talent pour être beaucoup", confie-t-il.

7. Les coulisses de son meeting à La Mutualité à Paris

Premier rendez-vous de grande ampleur pour Emmanuel Macron : son meeting à la Mutualité le 12 juillet. Sur les images du réalisateur, on découvre le ministre quelques heures avant l'événement. En coulisses, sa femme, Brigitte, passe en revue le discours que ses conseillers lui ont préparé. Et elle n'est pas convaincue. Serein, Emmanuel Macron préfère, lui, répéter sa chute. La phrase qui restera dans l'Histoire : "Ce mouvement de l'espoir, ce mouvement nous le porterons ensemble jusqu'en 2017, jusqu'à la victoire. Vive la République, vive la France !"

8. Ses adieux à Bercy

Le 30 août, Emmanuel Macron a pris sa décision : il quitte Bercy. Le ministre s'adresse alors à ses collaborateurs, évoque "une nouvelle page". "Ce n'est pas de la résignation, ce n'est pas de l'abandon", lance-t-il. "Merci beaucoup pour la place que vous m'avez donnée", conclura Brigitte Macron, en larmes.

Le leader du mouvement "En marche" réfute toutes les accusation de "traîtrise". "Je serais un traître si j'étais allé poursuivre ma carrière en servant un homme politique mieux placé. Je serais un traître, si j'avais 20 ans de vie politique que je devais à François Hollande et Manuel Valls et que je décidais de les abandonner. La loyauté, c'est être cohérent avec les idées que l'on porte pour son pays", explique-t-il depuis sa maison du Touquet, où il prépare son livre manifeste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Télévision France 3
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785914114
Que faut-il retenir du documentaire consacré à Emmanuel Macron sur France 3 ?
Que faut-il retenir du documentaire consacré à Emmanuel Macron sur France 3 ?
ÉCLAIRAGE - La chaîne publique a bouleversé ses programmes après l'annonce de la candidature du leader d'En marche à la présidentielle.
https://www.rtl.fr/actu/politique/que-faut-il-retenir-du-documentaire-consacre-a-emmanuel-macron-sur-france-3-7785914114
2016-11-22 14:13:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aQX1qY3iqyFmD16YLhVp_g/330v220-2/online/image/2016/1121/7785892657_emmanuel-macron.jpg