5 min de lecture Parti socialiste

PS : Olivier Faure milite pour "une opposition de gauche et responsable"

INTERVIEW - Le candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste souhaite que le congrès soit le début d'une refonte globale du parti. Il axe sa renaissance sur les thématiques de l'Europe, du travail et de l'éducation.

Olivier Faure, chef de file des députés Nouvelle Gauche à l'Assemblée
Olivier Faure, chef de file des députés Nouvelle Gauche à l'Assemblée Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Incarner la renaissance du Parti socialiste. Voici l'objectif d'Olivier Faure, candidat au poste de premier secrétaire du parti. Dans son texte d'orientation, le chef des députés Nouvelle Gauche à l'Assemblée affirme d'emblée que "ce congrès n'est pas encore celui du projet. Personne ne croirait que nous allons refonder notre doctrine en quelques mois et qu'une motion y suffirait". La solution réside, d'après lui, dans le fait de "prendre le temps d'écouter les Français et de travailler sérieusement". 

La chute du Parti socialiste n'est pas seulement la conséquence de défaites électorales. Olivier Faure fait le constat que ces défaites "viennent de loin. Elles ne sont pas une parenthèse, aucune bulle n'éclatera pour rétablir le paysage politique antérieur. Nous devons reconquérir notre place". Mais pas question pour autant de parler de la mort du parti : "Nous devons relever la tête et réaffirmer notre identité", explique le député à RTL.fr.

Olivier Faure estime que "le premier changement à opérer c'est celui des comportements. Aubervilliers (où se déroulera le congrès du parti les 7 et 8 avril ndlr) doit être le congrès de la confiance entre nous et de la fraternité retrouvée. Le candidat prône une "opposition de gauche et responsable. De gauche, parce qu'il s'agit de notre identité et responsable car l'opposition ne doit pas être un réflexe pavlovien".

À lire aussi
François Hollande le 8 septembre 2016 à Paris François Hollande
VIDÉO - "Je vais revenir" : François Hollande annonce son retour en politique

Un "parti-plateforme"

Pour Olivier Faure, le "PS doit devenir un parti-plateforme". "Un laboratoire collectif" qui vise à créer un parti de "proximité ancré dans les territoires, en métropole et outre-mer qui sait épauler les initiatives locales de refondation et de reconquête", indique sa motion.

Afin d'y parvenir, Olivier Faure souhaite "rassembler les énergies dans la fraternité et le collectif retrouvé, unir les forces issues de toutes les générations et de toutes les histoires, pour redonner au PS une âme, en faire le carrefour des espérances et le parti des solutions". D'après lui, "il existe plusieurs formes d'engagement et on peut contribuer de différentes façons", ajoute-t-il à RTL.fr. Le candidat vise les élections européennes de 2019 pour "rassembler" sa famille politique et "redevenir en voix le premier parti de gauche à l'issue du cycle électoral". 

Dans son texte d'orientation, Olivier Faure n'hésite pas à critiquer les "responsables devenus frondeur" et des "personnalités nationales" qui sont passés avant les militants. "Le parti de demain doit connaître un fonctionnement collégial, ancré dans une éthique collective : le respect des règles et du vote et celui de l'autorité de la direction". 

Une Europe plus protectrice

Olivier Faure souhaite définir "un nouvel internationalisme" avec une Europe "puissante, protectrice, démocratique et solidaire". Elle doit "défendre ses valeurs et son modèle de société à l'échelle planétaire, qui encadre la finances, porte le combat écologique et défend la place de l'Homme et ses libertés face aux ruptures technologiques (...) Avec Trump à l'ouest, le Brexit au nord, Poutine à l'est et de nombreuses menaces au sud de l'Europe doit prendre conscience d'elle-même et fixer ses frontières. Il s'agit bien aujourd'hui d'assurer la protection et la sécurité d'un espace commun menacé". 

Le candidat au poste de premier secrétaire indique à RTL.fr : "Je suis européen, indiscutablement européen". Dans sa motion, il estime que "l'Europe doit se protéger dans la mondialisation en revoyant sa politique de concurrence et de commerce international, en refusant les échanges inéquitables (...) L'Europe doit mener un combat impitoyable contre les paradis fiscaux et fixer de nouvelles règles contre l'optimisation et la concurrence fiscale qui minent l'État social". Elle doit être "un bouclier contre la mondialisation", précise-t-il.

L'écologie doit passer l'Europe, selon le député socialiste. "Pour cela, elle doit porter une politique industrielle, rompre avec les politiques d'austérité, renforcer le contrôle du Parlement avec la zone euro et se donner un budget en cohérence avec ses ambitions, à travers une mobilisation des états-membres et de nouvelles ressources budgétaires propres", ajoute-t-il.

Protection du salarié

Autre sujet abordé dans sa motion : le travail. "L'enjeu est de reconnaître de nouveau la valeur du travail, défendre les droits des tous les actifs, reconnaître aussi les souffrances au travail quand l'économie est percutée par l'immatériel et par la fragmentation, l'externalisation et l'individualisation des tâches. Le niveau de chômage n'est pas lié au coût du travail mais à l'insuffisance de l'investissement dans l'humain, notamment par la formation et l'insertion". 

Olivier Faure souhaite "porter le combat pour la conquête des droits nouveaux pour les travailleurs précaires, une véritable universalité de la protection sociale et la réhabilitation du salariat contre le dévoiement du statut d'indépendant. Nous appelons pour tous à la création d'une véritable sécurité sociale professionnelle qui arme les travailleurs face aux transformations des métiers et au risque de déclassement et de chômage". 

Le député émet une attaque directe en direction d'Emmanuel Macron et Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. "Les salariés ont des droits qui doivent être protégés et le démantèlement de ces droits est aujourd'hui allé trop loin avec les ordonnances Pénicaud. Le principe même des ruptures conventionnelles collectives doit par exemple être remis en cause". 

Éducation et égalité femmes-hommes

Parmi les différents combats que le Parti socialiste doit mener, Olivier Faure estime que celui des "violences que subissent les femmes" est primordial. Ce sont "les manifestations les plus visibles des inégalités femmes-hommes" et elles sont "nourries par les représentations des inégalités du quotidien qui mettent les femmes en situation de faiblesse, et le maintien des rapports de domination d'un autre âge". À RTL.fr, il explique qu'il faut faire "en sorte que la parité ne soit plus numérique mais aussi qualitative".


Le Parti socialiste doit tenir un rôle "exemplaire", indique le député socialiste afin de "faire progresser l'égalité réelle, en droit et en fait et renouer avec le mouvement féministe et intellectuel qui éclaire les enjeux du combat des femmes". C'est pourquoi, il est nécessaire de "travailler une nouvelle approche des inégalités des patrimoines qui déterminent au quotidien le niveau et la qualité de la vie". 

Olivier Faure ajoute que le "combat pour l'égalité" doit passer par l'école. C'est "la première ligne de front. Elle sera toujours pour les socialistes, le premier sujet (...) Le débat éducatif s'est perdu dans les querelles de chapelles et les sujets à la mode. L'école a besoin d'une politique, pas de polémiques. Nous aspirons tous à un véritable accompagnement des jeunes, permettant à chacun de choisir son parcours en fonction de son projet".

RTL organise en partenariat avec LCI et Le Figaro un débat entre Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel, mercredi 7 mars à partir de 21 heures. Posez toutes vos questions dans les commentaires de cet article, les candidats y répondront en direct.

>
Qui sont les quatre candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Interview Olivier Faure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792467424
PS : Olivier Faure milite pour "une opposition de gauche et responsable"
PS : Olivier Faure milite pour "une opposition de gauche et responsable"
INTERVIEW - Le candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste souhaite que le congrès soit le début d'une refonte globale du parti. Il axe sa renaissance sur les thématiques de l'Europe, du travail et de l'éducation.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ps-olivier-faure-milite-pour-une-opposition-de-gauche-et-responsable-7792467424
2018-03-04 13:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m3MfksxyRnhIqk9dQ6wKQw/330v220-2/online/image/2018/0302/7792477841_olivier-faure-chef-de-file-des-deputes-nouvelle-gauche-a-l-assemblee.jpg