3 min de lecture Marseille

Primaire PS à Marseille : l'union sera difficile

Suite à une campagne tendue pour le second tour de la primaire socialiste à Marseille, le vainqueur Patrick Mennucci a tenté d'apaiser le débat. Le rassemblement des socialistes marseillais s'annonce toutefois compliqué.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le député Patrick Mennucci, qui a remporté la primaire socialiste dimanche 20 octobre à Marseille, a estimé que sa victoire était "collective", regrettant que "des mots aient pu blesser" après une campagne tendue avec son adversaire Samia Ghali.

"Je n'ai battu personne ce soir"

"Je n'ai battu personne ce soir. Ce soir, j'ai gagné pour battre Jean-Claude Gaudin et le Front national. Je n'ai pas d'adversaire au PS. Je n'ai que des amis. Mon souhait est de nous rassembler et de rassembler les Marseillais pour offrir un nouveau destin à Marseille", a-t-il déclaré.

Interrogé sur sa relation avec son adversaire à la primaire Samia Ghali, il a répondu : "Je n'ai jamais retiré ma main à Samia Ghali". Patrick Mennucci a ensuite quitté sa mairie de secteur pour se rendre à pied à la fédération où il a été accueilli dans une forte cohue. A ses côtés, se tenait Samia Ghali, visage fermé, qui n'a pas esquissé un seul sourire, alors que le député faisait scander son nom.

À lire aussi
Angélique Dumetz l'heure du crime
L’affaire Angélique Dumetz

"Parfois les mots ont pu blesser, je veux dire ce soir que si c'est le cas, je le regrette", a-t-il affirmé, ajoutant que la présence de la sénatrice sera "très importante, indispensable quand nous affronterons Jean-Claude Gaudin et l'extrême-droite". "Marseille a été moqué, Marseille a été montré du doigt pour la violence, Marseille s'est endormi ici même sur le Vieux-Port, et particulièrement au deuxième étage de l'Hôtel de ville, et bien nous les Marseillais, nous allons redresser Marseille, redonner à Marseille la dimension qu'elle mérite et que tout le pays attend", a ajouté Patrick Mennucci.

Socialistes marseillais divisés

Le candidat socialiste à la mairie a réaffirmé ses "grandes priorités" : "le rétablissement de l'autorité municipale, le doublement des effectifs de la police municipale, l'école publique que Jean-Claude Gaudin a abandonnée et l'emploi". La campagne a divisé les socialistes marseillais et le rassemblement, objectif du scrutin, s'annonce compliqué, même si les deux finalistes se sont affichés dimanche soir côte à côte à la fédération du PS.

Après avoir créé la surprise en arrivant en tête du premier tour (25,25%, contre 20,65% à Mennucci), Samia Ghali a reconnu la victoire de son adversaire, mais elle n'a pas mâché ses mots contre le gouvernement, qu'elle a laissé huer par ses partisans. Et c'est avec un visage de marbre qu'elle a accueilli le discours du vainqueur. "Samia était toute seule face à tout le monde, elle sort avec les honneurs", a réagi Sophia Benaiche, une infirmière de 38 ans.

Une 'atmosphère pesante'

La ministre Marie-Arlette Carlotti, grande perdante du scrutin, avait accusé Samia Ghali de clientélisme au soir du 13 octobre, avec des propos très durs évoquant une "organisation paramilitaire". Les invectives ont ensuite fusé tout au long de la semaine, éclipsant quasiment toute discussion sur le programme.

Dimanche 20 octobre, aucun incident notable n'a été signalé, mais l'"atmosphère était pesante" dans les fiefs des candidats, les deux camps se surveillant toute la journée du coin de l'oeil, selon un observateur. Dans le 1er arrondissement, à deux pas de la Canebière, une jeune femme, qui ne s'était pas déplacée au premier tour, disait être venue apporter sa voix à Patrick Mennucci. "La gauche n'aura aucune chance aux élections si c'est Samia Ghali qui passe", jugeait-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Patrick Mennucci Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7765858527
Primaire PS à Marseille : l'union sera difficile
Primaire PS à Marseille : l'union sera difficile
Suite à une campagne tendue pour le second tour de la primaire socialiste à Marseille, le vainqueur Patrick Mennucci a tenté d'apaiser le débat. Le rassemblement des socialistes marseillais s'annonce toutefois compliqué.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaires-ps-c-est-une-victoire-collective-patrick-mennucci-7765858527
2013-10-21 05:02:00