1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire UMP : après Juppé et avant Sarkozy, Fillon réaffirme sa "détermination" pour 2017
1 min de lecture

Primaire UMP : après Juppé et avant Sarkozy, Fillon réaffirme sa "détermination" pour 2017

L'ancien Premier ministre a fait sa rentrée politique mercredi 27 août à Rouez dans la Sarthe. Il a évoqué l'élection du prochain président de l'UMP et a abordé le récent remaniement ministériel.

François Fillon lors d'une conférence de presse, le 25 juin 2014
François Fillon lors d'une conférence de presse, le 25 juin 2014
Crédit : AFP / Bertrand Guay
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Coincé entre la candidature d'Alain Juppé à la primaire UMP en vue de 2017 et l'annonce éventuelle du retour en politique de Nicolas Sarkozy, François Fillon a fait sa rentrée politique ce mercredi 27 août.

Je vais continuer de bâtir un projet

François Fillon (UMP)

L'ancien Premier ministre a fait un discours dans la Sarthe, à l'occasion duquel il a rappelé son engagement. "Je veux que vous soyez convaincus de ma détermination", a-t-il lancé aux militants de sa formation Force républicaine. "Je vais continuer de bâtir un projet, à la rencontre des Français", a-t-il annoncé.

La présidence de l'UMP "ne doit pas être une primaire avant l'heure"

Mais François Fillon s'est également inquiété devant la multiplication des ambitions au sein de l'UMP. Selon lui, "l'échéance de 2017 ne doit pas se nouer autour d'un duel de personnes", estimant que "l'élection pour la présidence du parti "ne doit pas être une primaire avant l'heure". "Chaque chose en son temps", conclut-il.

Promettant une élection interne transparente, il a confié qu'il serait "le garant de l'élection interne", lui et le triumvirat d'anciens locataires de Matignon. François Fillon a rappelé les diverses composantes de l'UMP, des souverainistes aux libéraux, en passant par les gaullistes. "Le président de l'UMP devra tenir compte de toutes les sensibilités", a-t-il martelé.

À écouter aussi

Enfin le candidat déclaré à la présidentielle de 2017 a évoqué les récents événements au sein de l'exécutif. "La dissolution de l'Assemblée nationale devient plausible", a-t-il glissé, ajoutant qu'il ne veut pas de la cohabitation.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.