2 min de lecture Marseille

Primaire PS à Marseille : Patrick Mennucci promet de "donner un autre destin à Marseille"

INVITÉ RTL - Patrick Mennucci, candidat à la primaire PS de Marseille, est venu parler du second tour qui aura lieu ce dimanche. Il a aussi évoqué l'affaire Leonarda, la jeune collégienne kosovare expulsée.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Arrivé deuxième du scrutin dimanche soir avec près de 20% des voix, le maire du 1er secteur de la cité phocéenne a enregistré plusieurs ralliements de poids, isolant à chaque fois davantage Samia Ghali.

Au micro de RTL, Patrick Mennucci promet que "Monsieur Gaudin (l'actuel maire de la cité phocéenne, ndlr) ne va pas garder son sourire très longtemps quand il verra le résultat de dimanche soir". Le candidat à la primaire PS de Marseille souhaiterait "porter un coup décisif au système".

Je n'utilise pas ces méthodes. Je fais en sorte que les électeurs arrivent librement jusqu'à leurs isoloirs

Patrick Mennucci, faisant référence aux bus mis en place par sa rivale Samia Ghali
Partager la citation

"Sortir Marseille de l'immobilisme"

En faisant référence à Samia Ghali, son adversaire qui s'en est allée chercher des électeurs avec des véhicules privés, Patrick Mennucci assure : "Je n'utilise pas ces méthodes. Je fais en sorte que les électeurs arrivent librement jusqu'à leurs isoloirs".

"La primaire, c'est quelque chose de très important : c'est un acte de démocratie que le PS a fait, à la fois pour désigner son candidat parce qu'on avait des difficultés internes avec l'affaire Guérini, mais aussi pour tourner la page de cette affaire Guérini", estime-t-il.

À lire aussi
La ville de Marseille dans les Bouches-du-Rhône faits divers
Coronavirus : deux infirmières agressées près de Marseille

"Si dimanche soir je suis désigné, ce sera un coup décisif porté au système", promet ensuite Patrick Mennucci. "On sera alors dans une autre situation à Marseille et la gauche pourra envisager de gagner cette mairie avec la volonté de donner un autre destin à Marseille en sortant de l'immobilisme d'un maire qui dort dans son bureau - quand il est là".

"Respecter les lois avec humanité"

Invité à revenir sur l'affaire Leonarda, Patrick Mennucci défend la position de Manuel Valls : "Il n'est pas le responsable de cette situation. Je n'accepte pas qu'on aille chercher des enfants dans le cadre scolaire pour les expulser, et comme beaucoup de Français, j'ai été choqué par ça. Mais il faut être sérieux : ce n'est pas le ministre de l'Intérieur qui donne les ordres, il y a une application de la loi par l'administration locale." Le socialiste ajoute que "Manuel Valls a demandé avec le Premier ministre une enquête", dont il faut à présent attendre les résultats.

"Je ne peux pas me prononcer sur l'affaire", poursuit le candidat à la primaire PS de Marseille, "mais il faut dans ce pays respecter les lois et le faire avec humanité". Si Patrick Mennucci "ne trouve pas ça bien que l'on soit allé chercher une jeune fille au pied d'un bus scolaire", il fait également remarquer que "les règles de droit n'ont pas été respectées par sa famille". Leonarda "pourra toujours faire une demande individuelle à sa majorité", note-t-il.

>
Patrick Mennucci évoque le second tour de la primaire socialiste à Marseille, qui aura lieu ce dimanche Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Patrick Mennucci Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants