1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : pourquoi y a-t-il autant de candidats ?
1 min de lecture

Primaire Les Républicains : pourquoi y a-t-il autant de candidats ?

LE DÉCODEUR POLITIQUE - Le député des Yvelines Henri Guaino a annoncé le 13 juin qu'il entrait dans l'arène des primaires de la droite. Onze autres candidats se sont déjà déclarés avant lui.

Primaire à droite : "pourquoi y a-t-il autant de candidats ?", s'interroge Elizabeth Martichoux
Primaire à droite : "pourquoi y a-t-il autant de candidats ?", s'interroge Elizabeth Martichoux
Crédit : Camille Kaelblen / RTL.fr
Pourquoi y a-t-il autant de candidats à la primaire à droite ?
01:49
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

Le contexte. Embouteillage de candidats pour la primaire de la droite. Lundi 13 juin, Henri Guaino, député des Yvelines et ancienne plume de Nicolas Sarkozy, a annoncé qu'il participerait à la primaire des Républicains. Il est ainsi le 12ème candidat à se présenter, alors même qu'il n'est pas encore sûr d'obtenir toutes les signatures nécessaires.

Il faut dire que la primaire de gauche a ouvert d’énormes appétits : les élus de droite ont observé que les candidats de la primaire de 2012. Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Jean-Michel Baylet sont tous devenus centraux dans l’exercice du pouvoir de François Hollande. Or, s’il suffit d’être candidat à la primaire pour devenir premier ministre, comme Manuel Valls, le jeu peut bien en valoir la chandelle.

Une primaire ancrée dans une querelle des personnalités

Plus basiquement, être candidat à la primaire de la droite, c’est aussi dire “j’existe”. C’est notamment le cas de Geoffroy Didier, mais aussi de Henri Guaino, qui estime qu'il manque sur l'échiquier politique "cette famille qui s'appelait le gaullisme".

Conséquences possibles de cette frénésie des candidatures : les petits candidats, s'ils n'obtiennent pas suffisamment de signatures, pourront vendre leur ralliement aux autres candidats plus importants. Quant aux répercussions sur les thématiques des programmes, elle est à relativiser : la primaire de la droite devrait surtout s'ancrer dans une querelle des personnalités.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/