3 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire Les Républicains : non-cumul des mandats, regroupement familial, burkini... Quand Alain Juppé s'oppose à Nicolas Sarkozy

Dans une interview accordée au "Figaro", le candidat à la primaire et principal adversaire de l'ex-président, passe à l'offensive.

Alain Juppé, le maire Les Républicains de Bordeaux
Alain Juppé, le maire Les Républicains de Bordeaux Crédit : SIPA / BEBERT BRUNO
Emeline Le Naour et AFP

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, s'est dit opposé ce vendredi 26 août à une loi "de circonstance" interdisant le burkini, après la décision du Conseil d'État qui a mis un coup d'arrêt à ces interdictions, dans un entretien au Figaro publié samedi 27 août. Alors que son rival, Nicolas Sarkozy, réclame une loi, le maire de Bordeaux affirme: "Résistons à la tentation d'exiger des lois de circonstance au fil des polémiques médiatiques". 

"Aujourd'hui, dans l'état de tension et de souffrance dans lequel se trouve la société française, nous serions tous bien inspirés d'arrêter de jeter de l'huile sur le feu", estime le maire de Bordeaux, qui précise qu'il avait approuvé les arrêtés d'interdiction. L'ex-Premier ministre s'était déjà déclaré contre l'interdiction du voile à l'université prônée par Nicolas Sarkozy, alors président de LR et pas encore candidat à la primaire des 20 et 27 novembre 2016. 

"La question du port de signes religieux ostentatoires est importante, notamment en ce qu'elle peut constituer pour la femme une forme d'enfermement", explique le maire de Bordeaux. "Il faudra l'aborder clairement, comme je le propose, dans un accord global entre l'État et les représentants du culte musulman", a-t-il poursuivi.  

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre

Engager un dialogue avec les musulmans

"La République doit engager un dialogue avec nos compatriotes musulmans pour fixer les règles du jeu dans un accord solennel sur les principes de la laïcité", qui comprendra "une charte de la laïcité". À la question avec qui négocier cet accord, il répond: "c'est le problème".  

"La représentativité du Conseil français du culte musulman est parfois contestée (...) Il faut qu'il soit vraiment représentatif des musulmans de France, sans connexion avec des États étrangers, ce qui suppose que nos compatriotes musulmans prennent leurs responsabilités pour s'organiser", explique-t-il. "Ce n'est pas les culpabiliser ni les stigmatiser de dire cela", ajoute-t-il.  

Je le dis à nos compatriotes musulmans (...), il faut calmer le jeu d'un côté comme de l'autre

Alain Juppé
Partager la citation

"Et je le dis à nos compatriotes musulmans: on note aujourd'hui dans cette religion un durcissement, un retour à ce que certains considèrent comme la rigueur originelle, qui peut aboutir à des comportements de prosélytisme proches de la provocation. Il faut calmer le jeu d'un côté comme de l'autre", a-t-il ajouté.

Alors que Nicolas Sarkozy explique que l'identité française est "menacée" et malmène le concept d'identité heureuse promu par Alain Juppé, notamment dans Tout pour la France sorti lundi 22 août, celui-ci "réaffirme" cet "objectif". "Je suis convaincu que cela correspond à une attente profonde de l'opinion", explique-t-il. 

Autre point de discorde, le regroupement familial

Alain Juppé, tacle également l'ancien chef de l'État sur le thème du regroupement familial que son adversaire a dit vouloir suspendre. "Il veut suspendre le regroupement familial ; à mes yeux, ce n'est pas une attitude humaine", réagit Alain Juppé, candidat à la primaire de droite face à l'une des mesures proposée par Nicolas Sarkozy, entré en lice lundi dans la compétition. 

À contrario, l'ex-Premier ministre souhaite conserver le regroupement familial "à condition que la personne qui souhaite faire venir sa famille puisse justifier d'un revenu de travail". Favori des sondages devant Nicolas Sarkozy, qui entend combler l'écart creusé, Alain Juppé rappelle qu'il souhaite "rassembler la droite dans ses différentes sensibilités", à l'exception de l'extrême droite de par "des points de désaccord définitifs". 

Maintien du non-cumul des mandats

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, étrille la promesse de son rival principal, Nicolas Sarkozy, de réformer le non cumul des mandats dès le début du futur quinquennat en 2017, dans un entretien publié samedi dans Le Figaro. Nicolas Sarkozy a promis de réformer s'il est réélu en 2017 le non cumul des mandats, voté sous le quinquennat de François Hollande, dès les premières semaines suivant l'élection présidentielle. 


"Pensez-vous sérieusement que le premier texte de mon quinquennat serait un projet rétablissant le cumul des mandats ?", réplique Alain Juppé dans Le Figaro. "Nous dirions aux Français : 'on s'occupe de nous avant de s'occuper de vous' ?". "Il suffit de poser la question pour avoir la réponse", a conclu le maire de Bordeaux

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Alain Juppé Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784608275
Primaire Les Républicains : non-cumul des mandats, regroupement familial, burkini... Quand Alain Juppé s'oppose à Nicolas Sarkozy
Primaire Les Républicains : non-cumul des mandats, regroupement familial, burkini... Quand Alain Juppé s'oppose à Nicolas Sarkozy
Dans une interview accordée au "Figaro", le candidat à la primaire et principal adversaire de l'ex-président, passe à l'offensive.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-non-cumul-des-mandats-regroupement-familial-burkini-quand-alain-juppe-s-oppose-a-nicolas-sarkozy-7784608275
2016-08-26 22:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TjSm07a5894FL_zCaDYeVg/330v220-2/online/image/2016/0321/7782462790_alain-juppe-le-maire-les-republicains-de-bordeaux.jpg