1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy court-circuite les candidats au scrutin en ne faisant pas voter les expatriés via Internet
2 min de lecture

Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy court-circuite les candidats au scrutin en ne faisant pas voter les expatriés via Internet

Le bureau politique des Républicains a changé les règles de vote de la primaire, en appliquant le vote sur papier aux Français de l'étranger.

Nicolas Sarkozy, le 9 janvier 2016 au siège des Républicains.
Nicolas Sarkozy, le 9 janvier 2016 au siège des Républicains.
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Marie-Pierre Haddad

La pilule a du mal à passer pour Alain Juppé, Bruno Le Maire et les autres candidats à la primaire de la droite. Et pour cause, Nicolas Sarkozy a fait approuver une modification des règles du scrutin qui se déroulera les 20 et 27 novembre. Le vote des Français vivant à l'étranger se fera par papier. Le bureau politique des Républicains explique que "les 47 membre, moins 4 voix se sont prononcés en faveur du maintien des modalités de vote telles qu'elles ont été définies par la Charte de Primaire".

Et cette dernière prévoit "un mode de vote identique pour tous les Français quel que soit leur territoire, en métropole, en outre-mer, ou à l'étranger, afin de respecter le principe constitutionnel du maintien de l'égalité des citoyens devant le vote", explique le parti sur son site.

En l’absence des principaux concernés

"Je ne vois pas pourquoi un habitant de la Somme doit être obligé de faire 40 kilomètres pour aller voter, alors qu'un Français de l'étranger pourrait le faire par un vote électronique", a expliqué Nicolas Sarkozy comme le rapporte Le Monde. Et c'est un beau tour de passe-passe opéré par le président des Républicains qui a fait voter cette modification sans la présence des candidats déclarés à la primaire de la droite. D'autant plus que "le sujet n'avait pas été prévu à l'ordre du jour du bureau politique", rapporte le journal. À noter que le nombre de Français à l'étranger s'élève à environ 1.300.000.

Selon les proches d'Alain Juppé, de François Fillon et Bruno Le Maire, cette démarche est "un coup de force". "On arrive à une situation très préoccupante. Il est inenvisageable que deux millions de Français soient privés du droit de vote. Le cas échéant, je demanderai une deuxième délibération, mais en tout cas cette situation n'est pas satisfaisante et acceptable", explique Alain Juppé au micro de RTL. 

À lire aussi

"Ne pas permettre aux expatriés de voter par Internet équivaut à les exclure de la primaire car un vote papier est techniquement et juridiquement impossible pour eux", explique au quotidien Thierry Mariani, député des Français de l'étranger et soutien de François Fillon. Selon nos informations, La Haute autorité est "surprise" de la décision du bureau politique des Républicains. Elle devrait émettre un avis défavorable pour une raison matérielle : impossible d'installer suffisamment de bureaux de vote dans le monde.

La rédaction vous recommande

 


À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/