2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy appelle à l'unité mais s'en prend à ses adversaires

Nicolas Sarkozy prononçait ce dimanche 4 septembre le discours de clôture de l'université d'été des Républicains à La Baule, malgré ses appels à l'unité il n'a pas pu s’empêcher de lancer des piques à ses adversaires.

Nicolas Sarkozy à La Baule, lors de l'université d'été des Républicains
Nicolas Sarkozy à La Baule, lors de l'université d'été des Républicains Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Anne-Laure Poisson
Anne-Laure Poisson
et AFP

Pendant tout le week-end, les candidats Les Républicains à la primaire de la droite et du centre se sont succédé à la tribune de l'université d'été des Républicains à La Baule en Loire-Atlantique. Après Bruno Le Maire, François Fillon ou Nathalie Kosciusko-Morizet, c'est Nicolas Sarkozy qui s'est exprimé, en dernier, ce dimanche 4 septembre à 13h devant les militants. 

Et l'ancien président a prôné l'unité de sa famille politique : "l'unité, c'est la condition de tout (...) il n'y aura pas d'alternance si la campagne devait continuer sur la base d'un pugilat. Aucune victoire ne se construit sur les divisions". Une déclaration qui fait quand même référence à François Fillon, et à ses nombreuses critiques contre Nicolas Sarkozy ces dernières semaines et notamment en ouverture de l'université d'été, samedi 3 septembre. À l'encontre de son ancien Premier ministre, Nicolas Sarkozy a aussi rappelé : "Je n'ai pas le souvenir d'avoir dû supplier beaucoup de monde de rester dans mon gouvernement". 

Je ne serai pas le candidat de la primaire de la droite, du centre et de la gauche réunis

Nicolas Sarkozy
Partager la citation

Nicolas Sarkozy n'a pas épargné non plus Alain Juppé qui proposait samedi 3 septembre un "code de bonne conduite" : "Je n'aime pas le code de bonne conduite, j'aime la bonne conduite. Quand il faut un code, c'est déjà qu'on est dans le problème", a déclaré l'ex-chef d'état. Toujours en référence à Alain Juppé et toujours sans le nommer, on a pu entendre Nicolas Sarkozy déclarer : "Je ne serai pas le candidat de la primaire de la droite, du centre et de la gauche réunis."

Concernant son programme, Nicolas Sarkozy a redit son intention d'interdire le burkini, il accuse la gauche d'avoir "tremblé" sur la question du voile. Il s'est prononcé pour l'arrêt du regroupement familial "tant que l'Europe n'aura pas une politique migratoire commune". Il a annoncé vouloir faire passer le temps de travail des fonctionnaires à 37 heures ou encore des baisses d'impôts avant de conclure : "Le 7 mai, la place de la République sera débarrassée, Notre-Dame-des-Landes libérée, et Calais redeviendra une ville."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784729064
Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy appelle à l'unité mais s'en prend à ses adversaires
Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy appelle à l'unité mais s'en prend à ses adversaires
Nicolas Sarkozy prononçait ce dimanche 4 septembre le discours de clôture de l'université d'été des Républicains à La Baule, malgré ses appels à l'unité il n'a pas pu s’empêcher de lancer des piques à ses adversaires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-nicolas-sarkozy-appelle-a-l-unite-mais-s-en-prend-a-ses-adversaires-7784729064
2016-09-04 16:10:16
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PZdx-DIfCVS23hEAk8m19A/330v220-2/online/image/2016/0904/7784729933_nicolas-sarkozy-a-la-baule-lors-de-l-universite-d-ete-des-republicains.jpg