2 min de lecture Primaire Les Républicains

Nathalie Kosciusko-Morizet veut l'impôt sur le revenu pour tout le monde

INVITÉE RTL - La députée de l'Essonne et candidate à la primaire de la droite veut "simplifier" la fiscalité pour que les Français n'aient plus l'impression d'être "perdants".

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux iTunes RSS
>
Nathalie Kosciusko-Morizet était l'invitée de RTL le 6 octobre 2016 Crédit Image : Camille Kaelblen / RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Julien Absalon

Dans son programme pour la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle de 2017, Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite que tous les Français paient l'impôt sur le revenu. "Aujourd'hui, on a moins de la moitié des Français qui paient l'impôt sur le revenu. Je pense que c'est un problème", explique-t-elle au micro de RTL alors que 46,5% des ménages étaient imposables en 2015. "On a un système très complexe sur la fiscalité, ça crée beaucoup de frustration dans la société. Chacun pense que l'autre profite, ça crée beaucoup de jalousie. Chacun pense, en quelque sorte, qu'il se fait avoir", estime la candidate à la primaire de la droite.

À la place du système actuel, la députée de l'Essonne défend un autre modèle "beaucoup plus lisible" s'appuyant sur trois composantes : une "flat tax" (l'impôt à taux unique de 20%), un "revenu de base" (une fusion et simplification des allocations) et le "paiement de l'impôt sur le revenu dès le premier euro et pour tout le monde". Si elle reconnaît qu'un tel dispositif ne devrait pas "changer fondamentalement les situations des uns et des autres", elle considère que cela supprimera les "effets de seuil".

Maintenir l'ISF

Avec la "flat tax", tous les ménages seraient donc imposés à hauteur de 20% quel que soit leur revenu. Mais la suppression de la progressivité ne risquerait-elle pas de causer du tort aux petits revenus ? "Non", répond l'ancienne ministre. Selon elle, le revenu de base, récemment évoqué par Manuel Valls, sera justement suffisant pour aider les ménages les plus modestes. "La flat tax plus le revenu de base, ça ne modifie pas les choses", assure-t-elle.

À lire aussi
INVITÉ RTL - Guillaume Larrivé : “Il est temps de changer les équipes qui perdent”, sur Les Républicains Les Républicains
LR : “Il est temps de changer les équipes qui perdent”, dénonce Guillaume Larrivé

Néanmoins, "contrairement à tous les autres candidats à la primaire", Nathalie Kosciusko-Morizet veut maintenir un impôt de solidarité sur la fortune (ISF) afin de "garantir une forme de progressivité dans les hauts revenus". La présidente du groupe Les Républicains au conseil de Paris estime qu'il s'agit d'un "impôt très symbolique" et considère qu'il y a "bien d'autres urgences" en matière de réformes fiscales.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785137032
Nathalie Kosciusko-Morizet veut l'impôt sur le revenu pour tout le monde
Nathalie Kosciusko-Morizet veut l'impôt sur le revenu pour tout le monde
INVITÉE RTL - La députée de l'Essonne et candidate à la primaire de la droite veut "simplifier" la fiscalité pour que les Français n'aient plus l'impression d'être "perdants".
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-nathalie-kosciusko-morizet-veut-l-impot-sur-le-revenu-pour-tout-le-monde-7785137032
2016-10-06 08:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/g9vm0BwxFjj83YvfqU7sxQ/330v220-2/online/image/2016/1006/7785137227_nathalie-kosciusko-morizet-invitee-de-rtl-le-6-octobre-2016.jpg