2 min de lecture Présidentielle 2017

Primaire Les Républicains : "Copé mise sur l'effondrement de Sarkozy", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Le député de Seine-et-Marne veut prendre sa revanche sur l'ancien chef de l'État. Et il a choisi la méthode dure.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Primaire Les Républicains : "Copé mise sur l'effondrement de Sarkozy", décrypte Alba Ventura Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Alors que France 2 a diffusé jeudi 29 septembre au soir un documentaire sur l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé se lâche dans les colonnes du journal Le Monde. Il accuse Nicolas Sarkozy de vouloir être candidat pour échapper à la justice. Le député de Seine-et-Marne veut profiter de la primaire pour régler ses comptes. Il n'a rien à perdre, donc il joue son va-tout. Dans cette primaire, de tous les candidats, il est celui qui est globalement sur le même électorat que Nicolas Sarkozy. Souvenez-vous de la "droite décomplexée" de Jean-François Copé : c'est la même chose que la "droite forte" dont se revendiquait Nicolas Sarkozy.

Le message que Jean-François Copé veut envoyer avec cette sortie dans le journal Le Monde, c'est : "Si vous voulez votez à droite, votez plutôt pour moi, parce que moi la justice m'a  blanchi". C'est vrai qu'il en est sorti de cette affaire Bygmalion. Cette affaire qui paraissait être une "affaire Copé" et qui est devenue une "affaire Sarkozy". Cette affaire dans laquelle les sarkozystes ont tenté de lui faire porter le chapeau. Tout ça, Copé ne l'a pas digéré. Alors il en profite, il se déchaîne. C'est vrai qu'il y a un côté "règlement de compte à OK Corral".

Le problème, c'est que Jean-François Copé est un convalescent et qu'il est très impopulaire

Alba Ventura
Partager la citation

Cela peut-il jouer en sa faveur ? Non, ça ne fonctionne pas. On voit bien que Jean-François Copé est toujours  bloqué entre 1 et 3%, alors que Nicolas Sarkozy continue de grimper chez les sympathisants de droite. Mais tout le pari de Jean-François Copé repose sur le fait que Nicolas Sarkozy soit empêché, qu'il s'effondre. Ce qu'il espère, c'est que l'ancien Président soit renvoyé en correctionnelle. Ou tout au moins que sa campagne soit polluée par les affaires.

À lire aussi
Benoît Hamon au soir de sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, à Paris le 23 avril 2017 Parti socialiste
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon aussi a bénéficié de ristournes

Comme cette semaine, lorsque Squarcini et Flaesch, les deux anciens grands flics amis de Nicolas Sarkozy, ont été placé en garde à vue. Ou encore lorsque Médiapart a révélé que la justice détenait un carnet d'un haut dignitaire libyen dans lequel aurait été consigné des versements pour la campagne de 2007. Sans parler des propos de Patrick Buisson qui sort un livre au vitriol sur l'ancien chef de l'État.

Jean- François Copé compte aussi sur les débats de la primaire qui débuteront le 13 octobre pour pouvoir parler de son projet, de sa rupture. Le problème, c'est que Jean-François Copé est un convalescent et qu'il est très  impopulaire. Si l'affaire Bygmalion est purgée, en revanche le souvenir de la guerre  fratricide Copé/ Fillon pour la tête de l'UMP, fin 2012, reste vif. La famille de droite ne lui a pas encore pardonné.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Primaire Les Républicains Jean-François Copé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785055826
Primaire Les Républicains : "Copé mise sur l'effondrement de Sarkozy", décrypte Alba Ventura
Primaire Les Républicains : "Copé mise sur l'effondrement de Sarkozy", décrypte Alba Ventura
ÉDITO - Le député de Seine-et-Marne veut prendre sa revanche sur l'ancien chef de l'État. Et il a choisi la méthode dure.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-cope-mise-sur-l-effondrement-de-sarkozy-decrypte-alba-ventura-7785055826
2016-09-30 10:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-6NhZGDMr2UWm2uM6lLMUA/330v220-2/online/image/2016/0930/7785056747_le-depute-de-seine-et-marne-veut-profiter-de-la-primaire-pour-regler-ses-comptes.jpg