1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : Le Maire veut incarner un "espoir" pour perturber le duel Sarkozy-Juppé
1 min de lecture

Primaire Les Républicains : Le Maire veut incarner un "espoir" pour perturber le duel Sarkozy-Juppé

LE GRAND JURY - Le député de l'Eure a bien l'intention de perturber le duel entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Bruno Le Maire au Grand Jury
Bruno Le Maire au Grand Jury
Crédit : RTL / Frédéric Bukjalo / SIPA PRESS
Le Grand Jury du 28 08 2016 Bruno Lemaire Partie 1.mp4
27:02
Le Grand Jury du 28 08 2016 Bruno Lemaire Partie 2.mp4
27:05
Primaire Les Républicains : Le Maire veut incarner un "espoir" pour perturber le duel Sarkozy-Juppé
54:28
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Troisième homme du sondage TNS Sofrès réalisé pour RTL et publié ce dimanche 28 aoûtdans le cadre de la primaire Les Républicains, le député de l'Eure Bruno Le Maire veut perturber le duel "annoncé, écrit à l'avance" entre les deux ténors actuels de la droite. "C'est possible. C'est ce qu'avec tous mes soutiens nous allons faire. C'est cette soif de renouveau qu'il y a dans notre vie politique française, cette volonté de tourner la page de ces trente dernières années. Les Français veulent un renouveau, ils veulent un espoir."

Bruno Le Maire met en exergue sa singularité, parle de "différences profondes". Contrairement aux deux favoris des sondages, lui n'a jamais été Président ou Premier ministre. Sous l'ère Nicolas Sarkozy, il a tout de même exercé la fonction de ministre de l'Agriculture. "Les Français veulent un renouvellement complet de la vie politique. C'est la proposition que je fais : un référendum en juin 2017 avec une nouvelle classe politique qui met fin au cumul des mandats (...) Le duel de la droite ne doit pas se résumer à un ancien Président de la République et un ancien Premier ministre. Il y a qu'à rajouter Edouard Balladur et Valéry Giscard d'Estaing et les candidats à la primaire seront au complet."

Le député de l'Eure veut trouver sa place entre "des discours toujours plus durs, toujours plus violents, toujours plus brutaux qui se solderont par toujours plus de déceptions" et "l'immobilité heureuse". "Entre ces deux options, il y a de la place pour un espoir."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/