1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire des Républicains : "Il faut un candidat nouveau", dit Bruno Le Maire
2 min de lecture

Primaire des Républicains : "Il faut un candidat nouveau", dit Bruno Le Maire

LE GRAND JURY / REPLAY - Le député de l'Eure refuse de dévoiler s'il va se présenter à la primaire des Républicains pour la présidentielle de 2017 jugeant, sans écarter une possible candidature, que ce n'est "pas le moment".

Bruno Le Maire invité du premier "Grand Jury" de la saison dimanche 30 août
Bruno Le Maire invité du premier "Grand Jury" de la saison dimanche 30 août
Crédit : Romain BOE / Abaca Press pour RTL
Bruno Le Maire : "Qu'on intervienne militairement au sol en Syrie"
52:50
James Abbott
James Abbott

Avec un sourire au coin de la bouche, Bruno Le Maire n'a pas souhaité se déclarer candidat à la primaire de la droite pour l'élection présidentielle de 2017 dimanche 30 août lors du premier "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI" de la saison. Mais il a toutefois affirmé qu'il faudra" un candidat nouveau", tout en brouillant à nouveau les pistes ensuite, s'amusant à dire qu'il n'était pas "le seul à avoir le monopole de la nouveauté".

"Je ne suis pas sûr que les Français s'intéressent beaucoup aux primaires des Républicains pour le moment, juge-t-il. Je trace ma route à la rencontre des Français pour apporter des solutions. À monde nouveau, homme neuf, c'est ce que je veux proposer aux Français."

Les Français ont soif de changement

Bruno Le Maire

Après avoir énuméré un grand nombre de propositions pour réformer le pays, dont plusieurs sur la question du terrorisme et de la sécurité extérieure, il bombe le torse. "Je ne pense pas que toutes ces propositions veulent dire que l'on a froid aux yeux et peur des grands changements. (...) Les Français ont soif de changement."

(Pour 2017) je prendrai ma décision le moment venu

Bruno Le Maire

L'ancien ministre de l'Agriculture ne participera pas à l'université d'été des Républicains à La Baule en septembre, malgré la réunion exceptionnelle de Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé à cet événement. Bruno Le Maire avance un déplacement prévu de longue date en Israël et dans les territoires palestiniens.

À lire aussi

"J'ai l'habitude de tenir mes engagements, j'avais promis de m'y rendre à ces dates-là. Mais Valérie Pécresse, fin septembre, fait un grand rassemblement où tout le monde sera présent, vous aurez une magnifique photo de famille. Le plus compliqué pour rassembler une famille c'est de trouver une date", rigole-t-il.

Pour 2017, Bruno Le Maire affirme qu'il prendra sa décision "le moment venu" et a botté en touche lorsqu'on lui demande s'il appelle les électeurs de tous bords politiques, dont le FN, à voter à la primaire de la droite. "Je tends la main à tous ceux qui veulent ouvrir quelque chose de nouveau dans notre pays."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/