1 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : Valls veut parler de terrorisme à chaque débat, ses rivaux non

L'ancien premier ministre souhaitait aborder cette thématique lors des quatre débats qui vont rythmer la primaire de la gauche, selon "Le Figaro".

Manuel Valls, le 3 janvier 2017
Manuel Valls, le 3 janvier 2017 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La campagne pour la primaire de la gauche s'annonce sportive. Dès le jeudi 12 janvier, les sept candidats au scrutin, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias, et François de Rugy s'affronteront lors d'un débat retransmis sur RTL, TF1 et L'Obs. Les prochains débats se dérouleront les 15 et 19 janvier, avant le premier tour le 22. Un dernier débat est prévu le 25 janvier pendant l'entre-deux-tours. 

Selon une information du Figaro, le choix des thématiques qui y seront traitées a provoqué de vifs échanges entre les candidats. "Le représentant de Valls voulait que la question du terrorisme soit abordée à chaque débat !", raconte le journal. Mais l'entourage des candidats raconte : "On voyait bien la combine, traiter le régalien uniquement sous le prisme sécuritaire". Ses rivaux n'ont pas accepté sa demande. Un proche de l'un des candidats se demande : "Est-ce qu'on ne va pas s'ennuyer si on répète sept fois la même chose ?" Ce à quoi l'équipe de l'ancien premier ministre a répondu que tous les candidats n'avaient pas le même avis sur cette question.

 "On a fait les yeux comme des soucoupes", explique alors un conseiller dans les colonnes du Journal du Dimanche. Le porte-parole de Vincent Peillon, Christophe Pierrel, explique au Figaro que le représentant de Manuel Valls "s'appuyait sur un sondage qui montrait que les Français sont préoccupés par le terrorisme. Mais moi je lui ai rappelé que pour les gens de gauche, la priorité se situait du côté du social et de l'économie". C'est ensuite au tour du directeur de campagne de Benoît Hamon, Mathieu Hanotin, de défendre sa position : "On ne va pas faire le débat de la primaire de la gauche sur le terrorisme. À un moment donné, il faut présenter un vrai projet de société".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Manuel Valls Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants