1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : pour Arnaud Montebourg, Manuel Valls devra démissionner s'il se présente
2 min de lecture

Primaire de la gauche : pour Arnaud Montebourg, Manuel Valls devra démissionner s'il se présente

L'ancien ministre demande au chef du gouvernement de clarifier sa position et son ambition auprès du président de la République.

Arnaud Montebourg, invité de "L'Émission Politique" de France 2 le 22 septembre 2016
Arnaud Montebourg, invité de "L'Émission Politique" de France 2 le 22 septembre 2016
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Ambre Deharo & AFP

La rivalité entre Manuel Valls et François Hollande ne peut continuer. Selon les propos d'Arnaud Montebourg, candidat déclaré à la primaire de la gauche pour l'élection présidentielle de 2017, la situation a assez duré et nécessite plus de clarté. "On ne peut pas être à la fois Premier ministre et candidat à la primaire", a ainsi déclaré l'ancien ministre du Redressement productif sur France 2 le 27 novembre. "Qu'il présente sa candidature à la primaire et dans ce cas là, qu'il présente sa démission", a-t-il estimé. Car oui, si Manuel Valls y va, alors il n'aura d'autre choix que de quitter ses fonctions gouvernementales, sous peine "d'une impossibilité de gouverner le pays". Selon lui, les tensions à la tête de l'exécutif français ne peuvent plus durer. "Cela doit cesser dans l'intérêt du pays, et y compris dans l'intérêt de la gauche".

La question d'une possible candidature de Manuel Valls se pose depuis plusieurs semaines, certains sondages d'opinion lui donnant un résultat plus favorable qu'à François Hollande. Mais le principal intéressé entretient toujours le doute. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, le 27 novembre, il affirmait ne pas exclure la possibilité de se lancer dans la course à l'Élysée. Cependant, pour Arnaud Montebourg, un tel scénario desservirait la gauche dans son ensemble. "Cela veut dire qu'il y a une division, une bataille politique au sommet de l'Etat et finalement une impossibilité de gouverner le pays durant ce temps-là", a-t-il ainsi estimé. 

Jeu de pouvoir

Arnaud Montebourg se veut toutefois optimiste quant à une résolution prochaine du conflit. "Je n'imagine pas qu'ils ne se mettent pas d'accord, car ils ont été d'accord pour mener la même politique", a-t-il donc ajouté. Se permettant un petit tacle par la même occasion : "Dans ce couteau qui a déchiré la gauche, entre la déchéance de nationalité, la loi Travail, le coup de force du 49-3 au Parlement, je me demande qui, de François Hollande ou Manuel Valls, était la lame et qui était le manche".

Sondage
Manuel Valls doit-il se présenter à l’élection présidentielle ?*
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/