1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : Peillon est-il candidat pour embarrasser Valls ?
1 min de lecture

Primaire de la gauche : Peillon est-il candidat pour embarrasser Valls ?

ÉDITO - Les deux candidats socialistes ont dévoilé leur programme ce mardi 3 janvier 2017.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Primaire de la gauche : Peillon est-il candidat pour embarrasser Valls ?
00:03:16
Primaire de la gauche : Peillon est-il candidat pour embarrasser Valls ?
00:03:11
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Les deux derniers candidats de la primaire de la Belle Alliance populaire ont dévoilé leur programme ce mardi 3 janvier. Vincent Peillon a mis en avant un programme "inscrit dans l'histoire du socialisme et de la gauche", tandis qu’au même moment, Manuel Valls présentait un programme très à gauche devant ses partisans réunis au musée de la Monnaie. "Aussi bien Arnaud Montebourg que Benoît Hamon étaient entrés en live depuis longtemps, eux ont dû attendre le dernier moment", souligne Alain Duhamel.

"Il y a évidemment une grande part d’improvisation", poursuit l’éditorialiste de RTL, mais rien de rédhibitoire selon lui. "Ce qui m’a surtout frappé en regardant les programmes de Vincent Peillon et Manuel Valls, c’est que ce sont des faux jumeaux : il sont tous les deux, sociaux-démocrates, européens, généreux sur le plan social quand vient l’élection, rigoureux sur la sécurité. On se demande pourquoi ils sont là l’un en face de l’autre", fait en revanche remarquer Alain Duhamel, qui soupçonne ouvertement Vincent Peillon de vouloir saper la base électorale de Manuel Valls.

L’éditorialiste fait également remarquer que les délais particulièrement resserrés de la primaire de la gauche vont contraindre les candidats à focaliser leurs discours sur "trois ou quatre idées par personne" et s’attaquer de manière plus directe que ce que l’on a pu observer leur de la primaire de la droite et du centre. "Une conséquence pour chacun d’entre eux, c’est qu’ils vont être obligés de se caricaturer et de s’agresser, parce qu’ils joueront en permanence à quitte ou double leur chance en très peu de temps, et dans des conditions théâtrales. Ça ne sera donc pas un combat à fleuret moucheté, mais ça sera du sabre d’abordage", prévient Alain Duhamel.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.