1 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : Valls fait son mea culpa sur l'augmentation des impôts

"On s'est trompé", a lancé Manuel Valls en évoquant une baisse trop tardive de la pression fiscale sur les ménages.

Manuel Valls
Manuel Valls Crédit : Christophe Guibbaud Sipa Press pour RTL
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Interrogé sur la question du pouvoir d'achat, Manuel Valls a fait son mea culpa notamment sur la question de la pression fiscale sur les classes "moyennes et populaires". "Il faut investir et rémunérer le travail et maîtriser la dépense public et financer les grandes priorités : sécurité, éducation, santé", a-t-il commencé, lors du premier débat de la primaire de la gauche jeudi 12 janvier. "Et il faut aussi donner du pouvoir d'achat, poursuivait-il. Comment on en donne ? Par l’augmentation de salaire. Et ça a été possible grâce au CICE dans certaines entreprises, dans beaucoup de PME. Mais aussi par la baisse de l'impôt". 

"Reconnaissons que l'impôt pour les classes moyennes et populaires a sacrément augmenté entre 2010 et 2014, expliquait Manuel Valls. C'est sous mon gouvernement que nous avons amorcé la baisse de la fiscalité depuis 2 ans pour 12 millions de personnes". Avant de reconnaître quelques instants après : "Je propose de redonner du pouvoir d'achat en continuant cette baisse d'impôt et par la défiscalisation des heures supplémentaires (...) Donc oui, quand on s'est trompé, il faut reconnaître une erreur et je fais cette proposition".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Manuel Valls Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants