1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : les 3 chiffres qui alimentent le débat sur la participation
3 min de lecture

Primaire de la gauche : les 3 chiffres qui alimentent le débat sur la participation

ÉCLAIRAGE - Loin des résultats de la primaire de la droite en novembre dernier, le taux de participation est au centre des discussions au lendemain de la primaire de la Belle Alliance Populaire.

Thomas Clay, président de la Haute autorité de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017
Thomas Clay, président de la Haute autorité de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Combien d'électeurs se sont-ils déplacés pour voter dimanche 22 janvier ? Difficile d'obtenir un chiffre précis au lendemain du premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire. La haute autorité chargée d’attester du bon fonctionnement du scrutin a dans un premier temps annoncé une participation "entre 1,5 million et 2 millions" de votants. Un chiffre à peu près conforme aux espérances du Parti socialiste mais qui tardait à se confirmer sur le site des résultats.

Au micro de RTL, Bernard Accoyer (LR) a ainsi pointé du doigt l'écart entre les estimations et le nombre réel de votants. "Je m’interroge sur la confusion qui règne encore à cette heure sur la participation, avec un écart considérable entre 1,2 million et 1,7 million. C’est quand même un écart qui va de 30 % à 50 %", a-t-il déploré avant d'assurer que cette primaire était un "échec".

Surtout que le secrétaire général des Républicains n'est pas le seul à s'interroger sur cette confusion. Thierry Solère, Florian Philippot, Alexis Corbière, Jean-Pierre Mignard... Même Benoît Hamon, sur l'antenne de France Inter, a souhaité que "l'incertitude soit levée assez rapidement". Malgré cela, Christophe Borgel, responsable de l'organisation de cette primaire, maintenait ses prévisions à l'antenne de RTL ce lundi 23 janvier : "On sera entre 1,6 et 1,7 million de votants".

1. +28% pour chaque candidat

À 10 heures, le site des primaires citoyennes publiait de nouveaux résultats avec 1.601.139 votants, sur 95% des bureaux de vote. Problème, les pourcentages affichés pour chaque candidat étaient exactement les mêmes, au centième près, que ceux publiés la veille malgré 350.000 votants supplémentaires. De troublants résultats qui n'ont pas manqué d'interpeller les médias mais également les électeurs.

À lire aussi

Comment les pourcentages ont-ils pu rester exactement les mêmes malgré 350.000 voix supplémentaires ? Telle est la question sur laquelle s'est penché Le Monde. Ainsi Les Décodeurs ont-ils calculé les différentiels de voix entre dimanche soir et lundi matin. Si Benoît Hamon a vu son chiffre grimper de 127.973 voix et Jean-Luc Bennahmias de 3.563 voix, le site internet révèle qu'en pourcentage, cela représente une augmentation d'environ 28%, à quelques décimales près, pour chaque candidat. Un calcul mis en place afin de ne pas modifier les résultats obtenus dans la soirée.

2. 161 voix de plus pour Sylvia Pinel

Autre signe notable d'un cafouillage hors norme dans les rangs socialistes : le nombre total de votants et l'addition des voix de chaque candidat diffère de... 160 voix. Un micmac mis à jours par Libération. "Les responsables de la primaire citoyenne ont appliqué d'autorité au nouveau total de voix les pourcentages de la veille. Or, celui-ci faisait un total de 99,99% et pas 100%. D'où les 0,01% manquant, équivalent à 160 voix", écrit le quotidien sur son site internet.

Les résultats sont alors mis à jour une nouvelle fois sur le site internet de la primaire. Sylvia Pinel voit son total de voix grimper à 31.703 voix. Une augmentation de 161 voix, et non 160, qui provoque un nouveau décalage entre le nombre total de votants et les voix pour chaque candidat avant qu'une nouvel ajustement ait lieu sur le site. 

Contacté par Libération, Christophe Borgel a reconnu certaines erreurs et évoqués des bugs. "Il y a eu un bug, rien de plus. Et c'est un peu de ma faute. Il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation, j'ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite. Et effectivement, on a appliqué au nouveau total de votants les pourcentages de la veille", a-t-il avoué évoquant des "bug sur bug".

3. 400 bureaux de vote en moins ?

Les interrogations persistent également sur le nombre de bureaux de vote ouverts pour cette primaire de la gauche. Depuis le 9 janvier, les responsables de l’organisation de la primaire ont annoncé la mise en place de 7.530 bureaux de vote. Or, selon les chiffres annoncés par la Haute autorité à 10 heures, il n’y en aura eu finalement que 7 136, soit près de 400 bureaux de vote de moins, selon Le Monde.

Lors d'un point presse à la mi-journée, Thomas Clay a précisé que "tous les résultats, bureau par bureau département par département, circonscription par circonscription" seront publiés. "Tout cela sera parfaitement transparent", a-t-il martelé. Avant de préciser : "Il reste de l'ordre de 400 bureaux dont les chiffres ne sont pas remontés (...) pour des raisons techniques, pas pour des raisons de fraude".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/