1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg annonce sa participation au scrutin
1 min de lecture

Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg annonce sa participation au scrutin

L'ancien ministre de l'Économie a clarifié sa position au "20 Heures" de TF1 ce dimanche 2 octobre, alors que le Conseil national a levé le voile sur les conditions du scrutin.

Arnaud Montebourg le 10 septembre 2016 à La Rochelle
Arnaud Montebourg le 10 septembre 2016 à La Rochelle
Crédit : SIPA
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Jusque-là, il maintenait le doute sur sa participation à la primaire de la gauche de gouvernement. Arnaud Montebourg, qui redoutait que cette élection interne ne soit pas "équitable, sérieuse et loyale", a semble-t-il été convaincu par les conditions dans lesquelles le scrutin allait se dérouler les 22 et 29 janvier 2017. Le Conseil national en a fixé les règles ce dimanche 2 octobre.

Invité du 20 Heures de TF1, l'ancien ministre de l'Économie a mis fin à l'ambiguïté, en annonçant officiellement sa participation à la primaire. "Oui, j'ai décidé d'inscrire ma candidature dans le cadre des primaires de la gauche. Les Français ne veulent plus de ce duel annoncé des présidents sortants (...) C'est l'outil du rassemblement, si nous nous rassemblons, nous pouvons l'emporter en 2017", a-t-il expliqué, précisant qu'il se rangerait au résultat du vote, quel qu'il soit, même si c'est François Hollande qui l'emporte. "Je ne serai pas agent de division, plutôt de rassemblement."

Je suis resté fidèle au serment du discours du Bourget

Arnaud Montebourg au "20 Heures" de TF1

Pour participer au scrutin, les candidats devront réunir exactement les mêmes conditions qu'en 2011, élection à laquelle Arnaud Montebourg avait terminé troisième avec plus de 17% des suffrages. Un critère sur lequel ne souhaitait pas transiger l'ex-député de Saône-et-Loire. S'il ne se réjouit sans doute pas à l'idée de plus en plus probable d'affronter François Hollande, il semblait difficile pour lui de s'exclure un peu plus longtemps encore de la partie. "Je suis resté fidèle au serment du discours du Bourget. Je suis resté fidèle aussi aux ouvriers de Florange. Je suis aussi l'un de ceux qui a combattu la politique d'austérité fiscale, qui a causé beaucoup de dégâts dans le pouvoir d'achat de nos compatriotes les plus modestes", a-t-il souligné.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/