1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : "un révélateur des faiblesses de notre scène politique", juge Benjamin Sportouch
2 min de lecture

Primaire de la droite : "un révélateur des faiblesses de notre scène politique", juge Benjamin Sportouch

ÉDITO - Benjamin Sportouch estime que la primaire de la droite et du centre manque de fraîcheur et de modernité.

Benjamin Sportouch
Benjamin Sportouch
Primaire de la droite : "un révélateur des faiblesses de notre scène politique", juge Benjamin Sportouch
03:11
Primaire de la droite : "un révélateur des faiblesses de notre scène politique", juge Benjamin Sportouch
03:08
Benjamin Sportouch

Le premier tour de la primaire de la droite et du centre aura lieu dans un mois, le 20 novembre. Pour l'heure "cette primaire est clairement un révélateur des faiblesses de notre scène politique", estime Benjamin Sportouch qui pointe notamment la représentation des femmes. "Lors du premier débat le 13 octobre, c'est la première chose qui sautait aux yeux. Une seule femme, Nathalie Kosciusko-Morizet qui s'en est d'ailleurs très bien sortie", juge-t-il. "Et encore, il s'en est fallu de peu pour que NKM ne soit pas présente faute de parrainages suffisants", rappelle le journaliste. "Alors même qu'aux États-Unis, Hillary Clinton pourrait bientôt faire son entrée à la Maison Blanche, ça ne fait que mettre en lumière davantage encore notre retard. Je ne vous parle même pas de la diversité des origines. L'équivalent de Barack Obama en France ce n'est pas demain la veille", se désole Benjamin Sportouch.

Et dans ce casting il y a beaucoup de déjà vu. "Bruno Le Maire, ça fait plus de quinze ans qu'il est dans le paysage politique. Bruno le Maire qui se veut pourtant le renouveau", rappelle Benjamin Sportouch qui précise qu'il faut se méfier. "En général plus vous vous prévalez d'une vertu, d'une qualité, plus ça signifie qu'elle n'est pas la plus évidente pour vous définir".

Benjamin Sportouch estime que le renouveau aurait été d'actualité avec "la présence d'un jeune élu d'une grande collectivité territoriale inconnu au bataillon". Le journaliste prend l'exemple de Sébastien Le Cornu, proche de Bruno Le Maire, président du conseil départemental de l'Eure, élu à 28 ans. "Voilà une nouvelle tête, cela aurait eu de la gueule !", juge-t-il. "Au final, on se retrouve avec une "révélation" qui porte le nom de Jean-Frédéric Poisson, avec des déclarations dignes d'une vieille extrême droite et dont il est obligé de s'excuser".

Cette primaire, c'est aussi un miroir de notre société tout court.

Benjamin Sportouch

"En fait cette primaire au-delà d'un miroir de la politique française, c'est aussi un miroir de notre société tout court. Regardez les obstacles que rencontrent les jeunes sur le marché du travail. On leur réclame une expérience qu'on refuse de leur donner. C'est le serpent qui se mord la queue. Et quand un trentenaire perce, comme Emmanuel Macron, on exige de lui bien plus de preuves de compétences qu'à bon nombre de ses aînés. Ce deux poids deux mesures, c'est celui d'une France rance".

À écouter aussi

Et sur le plan des idées ce n'est pas mieux. "Sous prétexte que des mesures n'ont jamais été appliquées, on les pare d'un vernis de modernité. La suppression de l'impôt sur la fortune, la baisse drastique des dépenses publiques, la dégressivité des allocations chômage. Rien de neuf".

Mais où est le projet de société à 10, 20, 30 ans, celui qui peut soulever une envie, un enthousiasme ? Alors je vous ai parlé de la primaire de la droite ce soir mais ce manque de parité, de diversité, de véritable renouveau et de renouvellement des idées, il y a de fortes chances qu'on le retrouve à la primaire de la gauche. Quel dommage pour un exercice démocratique qui, au contraire, est censé apporter un vent de fraîcheur à notre pratique politique".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/