1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Dupont-Aignan
2 min de lecture

Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Dupont-Aignan

INVITÉ RTL - Le fondateur de Debout la France et candidat à la présidentielle dénonce une "opération de manipulation des esprits".

Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
"Je suis contre la primaire", affirme Nicolas Dupont-Aignan
00:39
Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Nicolas Dupont-Aignan
05:35
Nicolas Dupont-Aignan dézingue la primaire de la droite
00:42
Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
12:34
Dupont-Aignan : "Le Front national serait une rupture dans le drame"
03:05
Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Dupont-Aignan
12:41
Julien Absalon
Julien Absalon

Même si le monde politique va se focaliser ce jeudi 3 novembre sur le débat de la primaire de la droite, Nicolas Dupont-Aignan ne regrette "pas un instant" de ne pas en être. Car pour le président du Debout la France, candidat à l'élection présidentielle, tout ceci ne sert qu'à "mettre le couvercle sur la marmite des idées et du changement".

"Je suis contre la primaire parce que c'est une immense opération de manipulation des esprits qui vise à occuper l'espace. Pendant ce temps là, on ne débat pas avec des gens qui proposent d'autres solutions. Le débat est organisé avec ceux qui pensent pareil, qui ont gouverné ensemble, et ont le même projet", dénonce-t-il au micro de RTL.

Pour étayer son propos, le député de l'Essonne a comparé son parcours avec l'ancienneté politique des deux principaux candidats : "Je me souviens qu'Alain Juppé était ministre du Budget quand j'étais étudiant, et que Nicolas Sarkozy était ministre du Budget quand j'ai commencé à travailler. Est-ce que le bilan de trente ans de vie politique d'une certaine droite et certaine gauche est si éclatant pour qu'on continue de souffrir avec eux ?"

"Tout ça, c'est du pipeau intégral"

C'est pourtant bien Alain Juppé qui est aujourd'hui donné favori pour remporter non seulement la primaire de la droite mais aussi pour s'imposer au second tour de la présidentielle en mai prochain. Mais pour Nicolas Dupont-Aignan, ce constat n'est qu'une illusion. Selon lui, si le maire de Bordeaux "rassure peut-être", il représente à ses yeux une forme d'immobilisme. "Il n'y a pas de changement de politique", affirme-t-il en donnant notamment un exemple : "Alain Juppé dit qu'il faut contrôler l'immigration, mais il ne veut pas contrôler nos frontières, c'est lui qui les a fait disparaître".

À lire aussi

Certain d'avoir le "meilleur" programme qui propose "une vraie rupture dans le calme"en opposition au Front national, Nicolas Dupont-Aignan estime que "la vraie primaire commencera au lendemain de la primaire". "Tout ça, c'est du pipeau intégral. Mon devoir, avant l'élection présidentielle, c'est de dire aux Français : ne regardez pas l'image, n'ayez pas peur de l'avenir, on peut changer les choses avec une autre génération politique avec, surtout, d'autres mesures".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/