1 min de lecture Primaire Les Républicains

Apprentissage, retraites... Les réformes prioritaires de Juppé au début de sa présidence

ÉCLAIRAGE - Le maire de Bordeaux a détaillé les premiers grands chantiers auxquels il compte s'attaquer s'il est élu à l'Élysée.

Alain Juppé lors du débat du 24 novembre 2016
Alain Juppé lors du débat du 24 novembre 2016 Crédit : Capture d'écran TF1
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Au début du débat de l'entre-deux-tours de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé a détaillé les premières grandes mesures auxquelles il souhaiterait s'attaquer s'il remporte la primaire et parvient à accéder à la présidence de la République, les 100 premiers jours de son mandat. Pendant les trois premiers mois de son quinquennat, Alain Juppé se dit prêt à gouverner dans un premier temps par ordonnance, dans le but de gagner du temps notamment si les législatives n'ont pas encore eu lieu. "Je ne crois pas aux référendums, cela remet la France en période électorale", a-t-il développé. 

Le premier gros chantier auquel le maire de Bordeaux souhaite s'attaquer est une réforme des retraites, notamment passer l'âge de départ à la retraite à 65 ans, au lieu de 62 actuellement. "Elle ne prendra pas effet immédiatement, naturellement, mais elle sera décidée", a expliqué le candidat, évoquant le projet de créer une "allocation sociale unique". La deuxième réforme qu'entreprendrait l'ancien premier ministre serait celle du Code du travail. "Nous savons que beaucoup d'entreprises n'embauchent pas", s'est-il justifié, et expliquant vouloir revoir les règles du contrat à durée indéterminée (CDI) pour remédier à ce problème, exposant vouloir "mettre des motifs prédéterminés de rupture du CDI". 

Enfin, la troisième grande réforme concernerait l'apprentissage, afin de faciliter l'accès des jeunes à l'emploi. Alain Juppé parle de lancer un "plan audacieux", sans détailler davantage, et affirme sa volonté de faire "sauter les verrous de l'apprentissage", réformant notamment la taxe d'apprentissage. Pour appuyer son propos, Alain Juppé cite des chiffres. 24% des jeunes en France sont au chômage, contre 7% en Allemagne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants