1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : "Les Français de gauche vont se remobiliser" après ce débat, estime Alain Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel et Roland Cayrol livrent leurs analyses après la première partie du débat de la primaire de la droite et du centre.

Les candidats à la primaire de la droite
Les candidats à la primaire de la droite Crédit : TF1
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel et Eléanor Douet

Les sept candidats à la primaire de la droite et du centre participent, jeudi 13 octobre, au premier débat de la primaire organisé par RTL, TF1 et Le Figaro. La première partie, dominée par les questions économiques, "a été sérieuse", estime Alain Duhamel. Pour lui, "les Français de gauche vont sans doute se remobiliser après avoir entendu ça". L'éditorialiste livre ses impressions vis-à-vis des différents candidats. "Alain Juppé montrait de l'autorité, Nicolas Sarkozy était tendu, Nathalie Kosciusko-Morizet incarnait la modernité, plus que Bruno Le Maire et François Fillon était extrêmement à l'aise". Une analyse partagée par Roland Cayrol, mais qui regrette une première partie "peut-être trop sérieuse". Il pointe les "nombreux détails techniques, compliqués à suivre en économie, même pour ceux qui connaissent un peu les dossiers".

Beaucoup attendaient des attaques entre les candidats, mais cette première partie a été plutôt aimable. "Il y a eu des attaques indirectes de Jean-François Copé par exemple", rappelle Alain Duhamel qui estime que "personne n'avait envie d'endosser le personnage du transgresseur". Pour Roland Cayrol les questions identitaires, abordées dans la seconde partie, donneront davantage l'occasion aux candidats de s'opposer avec plus de virulence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants