1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : Fillon, "convaincu d'être au 2nd tour", exclut Le Maire des pronostics
2 min de lecture

Primaire de la droite : Fillon, "convaincu d'être au 2nd tour", exclut Le Maire des pronostics

François Fillon serait certain, selon nos confrères du "Figaro", de casser "le duopole" Sarkozy-Juppé et d'accéder au second tour de la primaire de la droite.

François Fillon, le 20 juillet 2016
François Fillon, le 20 juillet 2016
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Un débat, et ça repart. Galvanisé par le bilan du premier débat de la primaire de la droite, organisé le jeudi 13 octobre par RTL, TF1 et Le Figaro, François Fillon, candidat pour la primaire Les Républicains, considère désormais qu'il a sa place au second tour de l'élection du candidat de la droite, en vue de la présidentielle 2017. "Je l'ai toujours dit : les Français seraient dans l'atmosphère de la primaire à partir des débats. Les regards s'aiguisent, les comparaisons se font entre les projets. C'est la réalité qui apparaît", se serait récemment enthousiasmé l’ancien premier ministre, d'après des propos rapportés par Le Figaro.

Longtemps considéré dans les sondages comme le quatrième homme de cette primaire, François Fillon se place désormais lui-même en troisième position. Bruno Le Maire ? Très peu pour lui. "Je pense que ça se jouera à quelques milliers de voix entre nous trois (Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et lui, ndlr)", estime-t-il. Plus de place pour Bruno Le Maire donc : le troisième homme, à entendre François Fillon, serait François Fillon lui-même

Le duopole s'est effondré. Je suis convaincu d'être au second tour.

François Fillon, candidat à la primaire de la droite

Celui-ci va plus loin encore en s'envisageant au second tour de la primaire de la droite. "Le duopole s'est effondré. Je suis convaincu d'être au second tour", aurait-il déclaré, selon Le Figaro. Un second tour organisé le 27 novembre, au cours duquel il se voit bien affronter Alain Juppé, favori des sondages.

Convaincu d'avoir un rôle de premier plan à jouer dans cette primaire, et à l'approche du prochain débat prévu le 3 novembre, François Fillon se concentre sur son image auprès des potentiels électeurs. "L'attitude, le regard… Je sais qu'il faut que je regarde plus la caméra", aurait-il confié, selon le Figaro. Si les prochains débats lui sont aussi favorables que le premier, le député de Paris estime avoir une carte à jouer pour la "vraie campagne" qui, pour lui, vient de commencer.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/