1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : Copé veut "reprendre le flambeau de la rupture" à Sarkozy

Le candidat à la primaire Les Républicains veut réaliser ce que l'ex-chef d'État n'a pas, selon lui, su faire.

Jean-François Copé
Jean-François Copé
Michael Ducousso Journaliste

Dès le début du débat de la primaire de la droite, Jean-François Copé a pris la parole afin d'expliquer les raisons de son engagement en vue de la présidentielle 2017. À la question "Pourquoi voulez-vous devenir président de la République ?", il a une réponse simple : pour faire ce que Nicolas Sarkozy n'a pas su faire. "Il y a 10 ans, en 2017, j'avais comme des millions de Français, espéré en la rupture que proposait Nicolas Sarkozy pour notre pays", mais "cette rupture, malheureusement, on ne l'a pas faite. On n'a pas supprimé les 35 heures, on a baissé les effectifs de police et on a perdu en 2012".

Depuis, Jean-François Copé voit "la gauche faire n'importe quoi de la France". Voilà pourquoi il a décidé de s'engager, pour "reprendre le flambeau de la rupture". Pour le maire de Meaux, cela passe par le refus du recul "devant le communautarisme, devant la CGT, devant la gauche caviar..." Pour appliquer cette stratégie de la "droite décomplexée", Jean-François Copé affirme avoir une solution : gouverner par ordonnances. "Comme de Gaulle en 1958", rappelle le candidat qui veut des décisions opérationnelles deux mois après sa potentielle élection à la tête de l'État.

"L'idée est simple", explique Jean-François Copé : "Restaurer l'autorité, libérer le travail, développer le numérique et lutter contre le communautarisme. Pour les cinq années qui viennent, réarmer la France sur le plan sécuritaire, économique, patriotique pour entrer dans le XXIe siècle."

Suivre La Primaire Le Débat en direct sur RTL.fr.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Jean-François Copé Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants