1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire à gauche : "C'est un jeu de dupes", analyse Alba Ventura
2 min de lecture

Primaire à gauche : "C'est un jeu de dupes", analyse Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Le PS a entériné le principe d'une primaire avant la présidentielle. Mais ce n'est pas pour autant qu'on y voit plus clair. Notamment autour de la position de François Hollande.

François Hollande ne veut pas de la primaire à gauche
François Hollande ne veut pas de la primaire à gauche
Crédit : AFP / Stéphane de Sakutin
Primaire à gauche : "C'est un jeu de dupes", analyse Alba Ventura
02:51
Primaire à gauche : "C'est un jeu de dupes", analyse Alba Ventura
02:53
Alba Ventura & Loïc Farge

Qu'il y ait une primaire, ce n'est pas vraiment une info : c'est dans les statuts du Parti socialiste. La question est de savoir comment et avec qui aura lieu cette primaire ? Là c'est plus flou. Est-ce qu'il y aura plusieurs candidats socialistes, des Montebourg, des Hamon ? La frondeuse Marie-Noëlle Lienneman est déjà sur les rangs. Est-ce qu'il y aura François Hollande, tout seul ?

Par ailleurs, le PS souhaite organiser cette primaire dans la première quinzaine de décembre (les 4 et 11 décembre, selon les informations de RTL). Mais pour organiser une primaire en décembre, il faut faire campagne à partir de septembre. François Hollande a fait savoir qu'il ferait connaître ses intentions en fin d'année. Est-ce que cela signifie que la compétition va commencer sans François Hollande, quitte à ce qu'il rejoigne les débats un peu plus tard ? C'est quand même très très flou.

Ce qui est encore plus flou, c'est d'imaginer une primaire avec un chef de l'État issu du PS. Vous imaginez François Hollande, le président sortant, en débat avec Marie-Noëlle Lienneman ou Benoît Hamon ? Tout ça paraît quand même assez surréaliste. Ce qui l'est encore plus, c'est que la primaire de droite va se terminer le 27 novembre. Donc une semaine plus tard, ce sera le premier tour de la primaire de gauche. Comme si le PS voulait empêcher la droite d'occuper du temps d'antenne. C'est flou, c'est surréaliste. Bref cette primaire c'est un jeu de dupes.

François Hollande n'en veut pas

François Hollande ne veut pas de cette primaire. C'est comme pour la déchéance, il est contre mais il feint d'y être favorable. Il fait semblant. Et il va faire semblant le plus longtemps possible, jusqu'à ce que ses adversaires s'épuisent. Il va faire traîner jusqu'à ce qu'il ne soit plus possible d'organiser cette primaire. Regardez les sondages : 75% des sympathisants de gauche veulent une primaire, selon OpinionWay pour Le Figaro. Traduction : 75% des sympathisants de gauche veulent avoir le choix de ne pas choisir François Hollande. Huit Français sur dix, selon l'Ifop, ne veulent pas qu'il se représente.

À écouter aussi

Sans compter que si les écolos et les communistes approuvent le principe d'une primaire de gauche, c'est sans François Hollande. Vous l'avez compris : ce Président qui cache mal qu'il est à nouveau candidat, qui a commencé à faire des réunions à l'Elysée pour organiser sa campagne, ne veut pas de ce scrutin. Déjà en très grande difficulté, la primaire serait un vote qui le démonétiserait complètement. L'idée de cette primaire, actée par le PS, c'est fait uniquement pour amuser la galerie.

Le carnet du jour

Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, demande des comptes à Ségolène Royal. La ministre de l'Environnement a publié un arrêté samedi (9 avril) concernant la gestion des pics de pollution. Ce texte stipule que sont associés les départements, la Métropole du Grand Paris et le Stif (le syndicat des transports d'Île-de-France), mais pas la région à part entière. Et pourtant ce sont les régions qui ont aujourd'hui la compétence de la gestion de l'air. Décidément, Ségolène Royal est dans une mauvaise passe en ce moment.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/