1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : Montebourg tacle Valls sur sa "guerre éclair"
1 min de lecture

Primaire de la gauche : Montebourg tacle Valls sur sa "guerre éclair"

Alors que Manuel Valls dévoilera son programme mardi 3 janvier, Arnaud Montebourg a critiqué, avec son humour, la campagne très courte et offensive de son adversaire.

Arnaud Montebourg au Pavillon de l'Arsenal (2016)
Arnaud Montebourg au Pavillon de l'Arsenal (2016)
Crédit : CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
Arnaud Montebourg tacle la guerre éclaire de Manuel Valls
00:57
Marie de Fournas & Vincent Derosier

À gauche, c'est le début des grandes manœuvres en vue de la primaire. Manuel Valls dévoilera son programme mardi 3 janvier. Pour les candidats, il devient urgent de se lancer car le premier tour du scrutin aura lieu le 22 janvier. L'ancien premier ministre va donc mener une campagne d'à peine 20 jours. Du coup, Arnaud Montebourg a ironisé et attaqué par la même occasion, l'offensive éclair prévue par Manuel Valls. 

"Je voudrais vous dire que l'année 2017 commençant sur les chapeaux de roue, en ce qui concerne cette campagne qui a commencée maintenant il y a huit moisc'était au Mont Beuvray, au mois de mai. Vous avez remarqué que le mot de 'Blitzkrieg', n'est pas dans mon vocabulaire. D'abord parce que c'est un hommage saugrenu au général Guderian, qui a conquis la France en trois semaines mais de l'extérieur. En ce qui nous concerne, nous la séduisons de l'intérieur".

Une référence à l'Allemagne nazie

Le terme de "Blitzkrieg", qui signifie en Allemand "guerre éclair" a été utilisé par le sénateur Luc Carvounas, proche de Manuel Valls. Cité par le Le Figaro le 26 décembre, il annonce : "La primaire a été conçue à la base pour qu'un président sortant puisse se refaire rapidement. Alors quoi que les uns et les autres aient pu faire avant, ce qui va compter ce sera la campagne 'Bliztkrieg' du 3 au 19 janvier."

Le terme n'était effectivement pas le meilleur. La "Blitzkrieg" est une opération menée par la Wehrmacht, l'armée du IIIème Reich allemand, au début de la Seconde Guerre mondiale. Elle consiste à concentrer un puissant ensemble de force offensive sur un front étroit. Quant à Heinz Guderian, il s'agit d'un général nazi qui a appliqué cette tactique de la guerre éclair lors de l'invasion de la France en 1940. Pas sûr que Manuel Valls apprécie la comparaison

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/