1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prières de rue comparées à l'Occupation : pourquoi le renvoi en correctionnelle de Marine Le Pen pourrait lui être bénéfique
1 min de lecture

Prières de rue comparées à l'Occupation : pourquoi le renvoi en correctionnelle de Marine Le Pen pourrait lui être bénéfique

REPLAY - Marine Le Pen se défendra en correctionnelle pour ses propos contre les prières de rue des musulmans. Une aubaine pour la présidente du Front national qui pourrait bien tirer profit de toutes les issues de son jugement.

Marine Le Pen à l'université d'été du FN à Marseille le 6 septembre 2015.
Marine Le Pen à l'université d'été du FN à Marseille le 6 septembre 2015.
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Marine Le Pen sera jugée en correctionnelle pour ses propos contre les prières de rue des musulmans
00:01:14
Dominique Tenza & Julien Quelen

Renvoyée devant le tribunal correctionnel où elle comparaîtra le 20 octobre prochain pour ses propos comparant les prières de rue à la période de l'Occupation, Marine Le Pen pourrait finalement tirer partie de la situation. Poursuivie pour incitation à la haine raciale, la présidente du Front national pourra se conforter devant ses électeurs en pleine campagne des régionales. 

Si ce passage sur le banc des accusés ressemble à un coup dur, la réaction de Marine Le Pen laisse entendre un tout autre point de vue. La présidente du Front national a en effet fait savoir qu'elle se rendrait à Lyon, au tribunal, afin de se défendre. Dans cette optique, il s'agirait donc plutôt d'une aubaine, une tribune offerte par les juges et dont la dirigeante du parti d'extrême droite aurait tort de se priver. Une nouvelle fois, Marine Le Pen pourra dénoncer les prières de rue, la place de l'Islam en France ainsi que ce supposé système qui s'acharnerait contre elle, le tout dans un climat tendu sur fond de crise migratoire et pour le plus grand plaisir de ses électeurs qui a 99% partagent ses opinions sur la question.

Ainsi, quelle que soit l'issue, Marine Le Pen saura en tirer avantage. Dans le cas d'une relaxe la présidente du FN pourra dire qu'elle avait raison et apparaîtrait, en cas de condamnation, comme une martyre, comme celle que tout le monde veut faire taire. Une perspective qui pourrait lui permettre d'engranger encore quelques points d'ici les élections régionalesen fin d'année. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.