1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prêt à l'UMP : "gravissime" selon Pierre Lellouche
1 min de lecture

Prêt à l'UMP : "gravissime" selon Pierre Lellouche

L'affaire du prêt de 3 millions d'euros par le groupe parlementaire de l'UMP au parti en 2012 est "gravissime" selon Pierre Lellouche.

Pierre Lellouche, le 15 mai 2013, à l'Assemblée Nationale. (archives)
Pierre Lellouche, le 15 mai 2013, à l'Assemblée Nationale. (archives)
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le député UMP de Paris Pierre Lellouche juge "gravissime" l'affaire du prêt de 3 millions d'euros accordé au parti par le groupe parlementaire, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France ce lundi.

S'interrogeant "sur la légalité d'une telle manoeuvre", l'ancien ministre estime que "cette affaire est gravissime". "Je suis très inquiet pour la survie même de l'UMP, je ne sais pas si le parti est sauvable à ce stade. Il est peut-être trop tard."

"Quand on dirige une campagne, on est responsable"

Il évoque une conversation récente avec le président du groupe des députés UMP Christian Jacob à propos de deux conventions de plus d'un demi-million d'euros chacune passées "de 2012 à 2014" avec Bygmalion, société de communication au coeur de soupçons de financement illicite de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

Il faut qu'il dise sa vérité

Pierre Lellouche

"Aucun député n'a vu la moindre retombée de ces conventions !" affirme Lellouche, qui dit avoir déposé plainte le 26 mai pour usurpation d'identité et abus de confiance.

À lire aussi

Concernant Nicolas Sarkozy, le député estime que "quand on dirige une campagne, on est responsable. Il faut qu'il dise sa vérité" car "plus vite on aura établi les responsabilités de la crise, plus vite on donnera une chance à l'UMP de renaître et de reconquérir la confiance des Français".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/