3 min de lecture Présidentielle 2017

Retraite, sécurité, éducation... Emmanuel Macron dévoile son programmme

L'ancien ministre de l'Économie a détaillé une partie des mesures qu'il prendra s'il est élu président de la République en mai prochain.

Emmanuel Macron en meeting à Lyon, le 5 février 2017
Emmanuel Macron en meeting à Lyon, le 5 février 2017 Crédit : SIPA
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Il veut se délester de l'image d'un candidat "vague" qui "n'a pas de programme". Emmanuel Macron, qui dévoilera son programme présidentiel devant la presse ce jeudi 2 mars, a livré un avant-goût de ses propositions au journal Le Parisien. Retraite, moralisation de la vie publique, emploi, éducation, pouvoir d'achat, sécurité... Le leader de "En Marche !" fait le tour de nombreux sujets qui occupent particulièrement les Français à quelques semaines de l'élection présidentielle.

Une élection présidentielle où il est désormais le favori. Selon notre dernier sondage, Emmanuel Macron revient petit à petit au contact de Marine Le Pen, toujours en tête des intentions de vote au premier tour. L'ancien ministre de l'Économie profite ainsi des affaires judiciaires de François Fillon, mais également de l'alliance avec François Bayrou, pour s'imposer de plus en plus comme une alternative possible à l'Élysée.

Mettre fin aux inégalités sur les retraites

Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron veut créer "un vrai système universel de retraite" et mettre fin, dans ce domaine, aux inégalités entre fonctionnaires et salariés du privé. "Les règles seront les mêmes pour tous les régimes. Ce sera la vraie fin des inégalités entre fonctionnaires et salariés du privé", explique l'ex-ministre de l'Économie.

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet


Promettant de ne pas modifier l'âge de départ à la retraite et de ne pas baisser le niveau des pensions "durant le quinquennat", Emmanuel Macron souhaite, s'il est élu en mai, "engager dès le début, avec les partenaires sociaux les négociations" sur ce sujet. 

Une moralisation de la vie publique

Cela faisait partie d'une des mesures réclamées par François Bayrou lors de sa proposition d'alliance. Ainsi Emmanuel Macron veut mettre en place une "grande loi" de modernisation de la vie publique. Une loi qui viserait notamment à interdire aux parlementaires d'exercer des activités de conseil, à fiscaliser l'intégralité de la rémunération des parlementaires, à mettre fin au régime spécial de retraite des parlementaires ou encore à interdire les parlementaires d'employer des proches ou des membres de leur famille. 

Mettre en place une "police de sécurité quotidienne"

Sur les questions de sécurité, Emmanuel Macron a dévoilé différentes mesures même si certaines étaient déjà connues de tous. Ainsi, l'ancien ministre de l'Économie veut mettre en place une "police de sécurité quotidienne", créer 10.000 postes de policiers et gendarmes ou encore créer 5.000 postes de policiers aux frontières au niveau de l'Union européenne.

Mais les mesures ne s'arrêtent pas là. Le ministre de l'Économie prône également la création de deux nouvelles écoles de police, de 1.000 et 500 places, la recréation d'un vrai renseignement territorial ou encore la mise en place de centres pénitentiaires ad hoc pour les "foreign fighters".  

Créer 4.000 à 5.000 postes d'enseignants

S'il veut supprimer globalement 120.000 postes dans la fonction publique, Emmanuel Macron entend bien choisir les secteurs. L'ancien pensionnaire de Bercy milite ainsi pour la création de postes d'enseignants. Une mesure déjà entamée durant l'actuel quinquennat. Il veut ajouter "entre 4.000 et 5.000 postes". Une mesure qui n'est pas isolée d'un point de vue de son programme sur l'éducation. Il milite également pour l'autonomie des écoles "en termes de recrutement" ou encore pour la mise en place d'une prime de 3.000 euros par an pour les enseignants en zone prioritaire. 

Un plan d'investissement pour la transition écologique

Emmanuel Macron n'en oublie pas les questions écologiques et environnementales. Pour cela, l'ancien ministre de l'Économie propose de développer un plan d'investissement de 15 milliards d'euros consacré à la transition énergétique. Autre mesure phare : la réduction de 50% de la part du nucléaire dans la production d'énergie.

Côté pollution, l'ancien banquier d'affaires entend diminuer par deux le nombre de jours de pic de pollution atmosphérique, qui fait très régulièrement débat notamment à Paris. Pour cela, il veut remplacer de moitié le nombre de véhicules anciens grâce à la création d'une prime de 1.000 euros pour l'achat d'un véhicule moins polluant, qu'il soit neuf ou d'occasion.

Enfin, Emmanuel Macron veut faire rénover près d'un million de logements mal isolés ou encore incorporer des produits bio ou écologiques dans les cantines scolaires françaises. D'ici 2022, 50% des aliments seront ainsi remplacés dans ses établissements. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron Retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787487990
Retraite, sécurité, éducation... Emmanuel Macron dévoile son programmme
Retraite, sécurité, éducation... Emmanuel Macron dévoile son programmme
L'ancien ministre de l'Économie a détaillé une partie des mesures qu'il prendra s'il est élu président de la République en mai prochain.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-emmanuel-macron-livre-une-partie-de-son-programme-7787487990
2017-03-02 04:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/K9Cyf-lLCJhaY59IaU7o-Q/330v220-2/online/image/2017/0210/7787176175_emmanuel-macron-en-meeting-a-lyon-le-5-fevrier-2017.jpg