3 min de lecture Présidentielle 2017

Le Pen-Dupont-Aignan : ce qu'il faut retenir de leur déclaration commune

ÉCLAIRAGE - La candidate du Front national et le leader de Debout la France ont scellé leur accord, "l'alliance patriote et républicaine".

Nicolas Dupont-Aignan sera le premier ministre de Marine Le Pen en cas de victoire le 7 mai.
Nicolas Dupont-Aignan sera le premier ministre de Marine Le Pen en cas de victoire le 7 mai. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Jour après jour, Marine Le Pen frappe fort dans cette campagne d'entre-deux-tours. Après avoir "pris congé" de la présidence du Front national lundi 24 avril et donc ses distances avec le parti souvent qualifié d'extrême droite, la fille de Jean-Marie Le Pen a réussi un coup politique en signant un "accord de gouvernement" avec Nicolas Dupont-Aignan, vendredi 28 avril.

Au lendemain de l'annonce du soutien du leader de Debout la France (4,7% des suffrages au premier tour) à sa candidature, les deux personnalités politiques ont mené une conférence de presse commune tambour battant, visant à sceller "l'alliance patriote et républicaine", qui permet toutefois "à chacune des formations de garder sa liberté et son indépendance." 

Nicolas Dupont-Aignan premier ministre de Marine Le Pen

Au cours d'une rapide allocution, la candidate du Front national a annoncé qu'elle nommerait le maire de Yerres premier ministre si elle l'emportait le 7 mai face à Emmanuel Macron à la tête d'un gouvernement d'union nationale. Marine Le Pen a loué l'ex-candidat souverainiste, "un patriote", pour son soutien, et se disant "fière de cette alliance" pour "défendre main dans la main un projet commun" en vue du second tour.

À lire aussi
Benoît Hamon au soir de sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, à Paris le 23 avril 2017 Parti socialiste
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon aussi a bénéficié de ristournes

Nicolas Dupont-Aignan, qui a souligné "un jour historique", "appelle les Français à prendre l'importance du second tour" et dénonce "la folie qui consiste à confier la cinquième puissance mondiale à un banquier aventurier qui méprise le peuple." 

Marine Le Pen révise en partie son projet sur l'euro

Dans ce texte, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan déclinent en six points distincts sur quels engagements doit reposer le patriotisme. Si elle maintient son projet de priorité nationale, la candidate du Front national a revu à la baisse ses intentions quant à la sortie de l'euro. Si elle fustigeait la monnaie unique et la considérait comme principale responsable des problèmes économiques de la France il y a quelques semaines encore, la défenseure du retour au franc ne considère plus "la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne" comme un "préalable à toute politique économique". 

Dans leur texte, ils précisent que "le calendrier sera adapté aux priorités et défis immédiats que le gouvernement de la France devra relever." Interrogée sur BFMTV, Marion Maréchal-Le Pen explique que des négociations "sur la question de la monnaie" avec l'Union européenne seront entamées seulement en 2018. "Il y aura un long débat de plusieurs mois, voire de plusieurs années" avant de prendre "cette décision historique". À l'issue des négociations, les Français décideront ou non d'une sortie de l'euro par référendum.

École, vote blanc... Des inflexions obtenues par Dupont-Aignan

Un peu plus tôt, Nicolas Dupont-Aignan insistait : "Le texte que nous allons signer éclaircit, infléchit le programme présidentiel de Marine le Pen et conditionne mon soutien". Le leader de Debout la France a semble-t-il été entendu sur la scolarisation de "tous" les enfants étrangers, "sans distinction". "Le délai de carence concernant la gratuité de l'accès aux services publics pour les étrangers arrivant légalement sur le territoire national ne concernera pas l'école."

Mais aussi sur la reconnaissance du vote blanc et une meilleure prise en compte du handicap. Le projet prévoira une part fiscale complète pour chaque enfant en situation de handicap et précisera que la revalorisation de l'allocation adulte handicapés sera à hauteur de 200 euros pour garantir que leur revenu se hisse au-dessus du seuil de pauvreté."

Des circonscriptions sans candidats Front national en juin ?

Le leader de Debout la France a enfin assuré que des candidats de son mouvement se présenteront dans toutes les circonscriptions et donc face à leurs homologues du Front national. Toutefois, l'accord est évidemment électoral. Le parti frontiste ne devrait pas présenter de candidats dans certains territoires aux élections législatives des 11 et 18 juin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Le Pen Nicolas Dupont-Aignan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788338235
Le Pen-Dupont-Aignan : ce qu'il faut retenir de leur déclaration commune
Le Pen-Dupont-Aignan : ce qu'il faut retenir de leur déclaration commune
ÉCLAIRAGE - La candidate du Front national et le leader de Debout la France ont scellé leur accord, "l'alliance patriote et républicaine".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-suivez-la-conference-de-presse-de-le-pen-et-dupont-aignan-7788338235
2017-04-29 11:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YRnwfuLDP4lsj1RQx6MOFg/330v220-2/online/image/2017/0429/7788338475_nicolas-dupont-aignan-sera-le-premier-ministre-de-marine-le-pen-en-cas-de-victoire-le-7-mai.jpg