1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élection présidentielle 2017 : que se passera-t-il si le résultat est très serré ?
2 min de lecture

Élection présidentielle 2017 : que se passera-t-il si le résultat est très serré ?

Les scores extrêmement proches des quatre favoris pourraient engendrer une situation inédite au soir du premier tour.

Les bulletins de vote sont disposés dans le bureau de vote de Saint Jean le Vieux.
Les bulletins de vote sont disposés dans le bureau de vote de Saint Jean le Vieux.
Crédit : Bob Edme/AP/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Contrairement à ce que nous avons l’habitude de connaître au soir d’un premier tour d’élection présidentielle, la soirée électorale du 23 avril pourrait prendre une tournure particulière. En effet, comme l’indiquent les enquêtes d’opinion effectuées ces dernières semaines, le score des quatre principaux candidats pourrait être extrêmement serré dimanche soir. Seuls 4 points séparent Emmanuelle Macron (23%) de François Fillon (18%) dans la dernière enquête publiée par BVA le 20 avril.

Cette situation représente un véritable casse-tête pour les instituts de sondage qui transmettent les premières estimations des résultats aux médias. Si quelques milliers de voix séparent le deuxième du troisième, il sera en effet, difficile d’annoncer les candidats qualifiés pour le second tour, tant la marge d’erreur est élevée. À la place des portraits des deux finalistes, certaines chaînes télévisées envisagent ainsi d’afficher les trois candidats du podium de tête dans un premier temps, avant de connaître des résultats définitifs du premier tour.

Plusieurs difficultés

"Nous ferons le maximum pour avoir une estimation à 20 heures, mais si nous n’avons pas les moyens d’être absolument certains de l’affiche du second tour, nous n’excluons pas de donner une fourchette avec trois ou quatre candidats", confie par exemple Hervé Béroud, le directeur de la rédaction de la chaîne info à Marianne.

D’autant qu’au-delà de l’incertitude qui entoure ce premier tour, un paramètre technique vient compliquer la tâche des sondeurs. Une récente loi a changé l’heure de fermeture des bureaux de vote. Alors qu’une grande majorité d’entre eux fermaient à 18h auparavant, tous resteront désormais ouverts au moins jusqu’à 19h. Les estimations diffusées à 20h étaient fournies à partir des premiers dépouillements réalisés dans des bureaux de vote (choisis en fonction de leur représentativité de l’opinion) qui avaient fermé leurs portes dès 18h.

Les parades des instituts de sondage

À lire aussi

Les sondeurs récupéraient les premiers résultats entre 18h15 et 19h30 et pouvaient ainsi fournir dès 20h de premières tendances. Cette année, les premières estimations fiables ne devraient pas arriver avant 20h15, voir 20h30. Plusieurs instituts de sondage tentent de trouver des parades pour surmonter cette difficulté. Ipsos a doublé le nombre des bureaux de vote de son échantillon, tandis que Kantar Sofres One Point va également faciliter le travail de ses enquêteurs, en leur fournissant une interface de saisie pour leur permettre une remontée plus rapide des résultats.

Enfin, le nombre important de Français qui votent à l’étranger vient également compliquer un peu plus cette équation. Ils sont près de 1,3 million en 2017, alors qu’ils n’étaient que 385.000 il y a quinze ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/