1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : radiés des listes électorales, ils n'ont pas pu voter
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : radiés des listes électorales, ils n'ont pas pu voter

À Strasbourg, plusieurs centaines d'électeurs n'ont pas pu voter, et ont tenté des recours en urgence auprès de la justice.

Les bulletins de vote, lors du premier tour de la présidentielle 2017
Les bulletins de vote, lors du premier tour de la présidentielle 2017
Crédit : Frederick FLORIN / AFP
Marie Zafimehy & AFP

"Je ne suis vraiment pas contente. C'est une élection si importante !". Comme plusieurs centaines d'électeurs strasbourgeois, Pierrette Léveque a découvert dimanche qu'elle avait été radiée des listes électorales à la suite d'un changement d'adresse, et qu'elle ne pouvait donc pas voter. 

De nombreuses personnes dans cette situation ont fait plusieurs heures de queue dimanche après-midi, d'abord au centre administratif de Strasbourg, puis au tribunal d'instance (TI), pour tenter de pouvoir voter malgré tout avant 20h. "Plusieurs centaines de personnes, en tout cas moins de 500", se sont présentées à la mairie pour demander une attestation de radiation et tenter ainsi de saisir la justice en urgence, selon Pierre Laplane, directeur général des services de la ville de Strasbourg. Mais dans la plupart des cas leur demande a été rejetée.

Selon le journal Le Monde, des problèmes similaires ont été signalés dans d'autres villes françaises, notamment à Nancy et Clichy (Hauts-de-Seine).

>> Suivez la soirée électorale sur RTL et RTL.fr
>>Découvrez les résultats du premier tour

Une mise à jour des listes électorales

À lire aussi

Cette situation est due à une vaste opération de mise à jour des listes électorales à laquelle la mairie a procédé l'an dernier, en prévision des scrutins de cette année. "Nous avons radié 16.042 personnes des listes électorales, car leur carte d'électeur et les courriers que nous leur avons envoyés nous sont revenus avec la mention 'n'habite plus à l'adresse indiquée'", explique Pierre Laplane.

Selon Isabelle Hissler-Lamm, cheffe du service élections et état civil de la ville, une campagne de communication avait pourtant été menée. Sur ces 16.042 radiés, un millier "se sont cependant réinscrits sur les listes avant le 31 décembre, car ils avaient été alertés par notre campagne de communication" assure-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/