5 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : quand Mélenchon agit en fonction de Le Pen

ÉCLAIRAGE - Depuis cinq ans, Jean-Luc Mélenchon cherche à déstabiliser, sur le fond et la forme, la présidente du Front national, sa rivale.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen
Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen Crédit : AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Rien ni personne ne semble effrayer Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise à la présidentielle de 2017 a plus d'une corde à son arc pour susciter l'intérêt autour de sa campagne électorale. Sa dernière trouvaille, avec laquelle il avait promis de "scotcher" la presse deux jours avant de l'annoncer : un meeting sous forme d'hologramme. "Je vais me dédoubler, je vais faire une première mondiale : je serai présent à Lyon personnellement et physiquement et je serai présent à Paris grâce à un hologramme", a-t-il assuré.

S'il a le sens de la formule et du spectacle, Jean-Luc Mélenchon a toutefois omis de préciser que les politiques Narendra Modi, premier ministre indien, et Recep Erdogan, président turc, s'étaient déjà essayé à cette pratique. Qu'importe, le candidat surfe sur la vague de la popularité sans trembler une seconde devant la primaire de la gauche, à laquelle il ne s'est volontairement pas greffé. S'il appelle François Fillon au débat, Jean-Luc Mélenchon met en scène sa détestation pour le discours de Marine Le Pen. Et cela ne date pas d'hier.

5 février 2017 : Mélenchon s'invite à Lyon face à Le Pen

Si Jean-Luc Mélenchon mise sur la technologie ce 5 février précisément, ce n'est pas anodin. Le cofondateur du Parti de gauche projette ainsi de dégonfler "la bulle" Marine Le Pen, quasi certaine, à en croire les sondages, de parvenir au second tour de la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon va défier la présidente du Front national, qui ne sera qu'à quelques kilomètres de lui. Le candidat de la France insoumise a ressenti un "renouveau d'horreur et de dégoût de l'idéologie de cette femme", après sa prise de position début décembre pour la fin de la scolarisation des enfants étrangers en situation irrégulière, a-t-il expliqué.

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

Et Jean-Luc Mélenchon, 517 promesses de parrainages dans son escarcelle, le sait bien : ce jour-là, les observateurs vont comparer tout ce qui peut l'être. Nombre de militants, présence de soutien de poids, qualité de l'installation technique et de la mise en scène... Le tribun, prouve, s'il était encore nécessaire de le faire, son amour pour la bataille des mots et des discours, préfigurant d'un duel implacable de communication entre les deux camps.

>
POINT PRESSE : 500 PARRAINAGES, HOLOGRAMME, 18 MARS - MÉLENCHON

8 janvier 2017 : un "déboulé" pour marquer les esprits des ouvriers

Un mois avant ce rendez-vous, dont il espère sans doute qu'il fera date dans cette campagne, Jean-Luc Mélenchon a entamé 2017 avec une innovation à la fois sur la forme et le fond avec une expérience qu'il a lui-même baptisée "le déboulé". Le principe : se rendre sur les lieux d'un fait d'actualité notable, symbole d'une réalité. Le terme de "déboulé" est associé à "des gens qui défilent lors du Carnaval, un rassemblement imprévu", explique Alexis Corbière, porte-parole du candidat de la France insoumise, à RTL.fr. Un moyen pour le candidat de s'adresser à un auditoire ciblé.

À Tourcoing (Nord), en ce début du mois de janvier, Jean-Luc Mélenchon a envoyé un message aux ouvriers, électorat historique de la gauche davantage séduit aujourd'hui par le Front national, en s'indignant devant la situation d'une jeune caissière d'un magasin Auchan City, victime d'une fausse couche sur son lieu de travail en novembre 2016. Jean-Luc Mélenchon a dévoilé dans la foulée son idée d'impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, dont l'objectif est, selon lui, de tendre vers plus de justice fiscale. Hors de question pour lui de laisser le moindre espace politique au Front national.

10 février 2016 : une déclaration de candidature à 2 jours d'intervalle sur TF1

Le 10 février, alors que l'annonce du dernier remaniement ministériel du quinquennat de François Hollande était imminente, l'ancien président du Parti de gauche décide, comme en 2012, de se lancer dans la bataille pour la présidentielle. Si, sur le fond, cette annonce a surpris tout le monde y compris ses alliés, sur la forme la stratégie de Jean-Luc Mélenchon intrigue.

En effet, il se place une nouvelle fois dans les pas de Marine Le Pen, celle dont il prend plaisir à fustiger les propos. Après l'officialisation de la candidature de la frontiste, il n'aura fallu patienter que 48 heures pour entendre la réplique de Jean-Luc Mélenchon. Comme Marine Le Pen, il s'est livré à cet exercice solennel sur le plateau du 20 heures de TF1.

23 février 2012 : le clash en direct sur France 2

Dans les épisodes précédents du duel opposant Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, on se souvient notamment de l'élection présidentielle de 2012. Sur le plateau de Des Paroles et des Actes sur France 2, le débat avait tourné à l'affrontement personnel entre les deux candidats à l'Élysée. La candidate du Front national avait récolté 17,9% des voix, contre 11,1% pour Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche.

>
Très violent affrontement entre Le Pen-Mélenchon, le dérapage de France 2 (Partie 1).

10 Juin 2012 : Mélenchon provoque Le Pen en duel à Hénin-Beaumont

Après la présidentielle, le combat s'est poursuivi un mois plus tard dans le nord de la France, aux élections législatives. Alors que Marine Le Pen avait remporté une première victoire en distançant davantage que prévu le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a provoqué en duel la présidente du Front national en se présentant sur ses terres, dans la XIe circonscription du Pas-de-Calais. "Ça va être une bataille homérique, avec une symbolique extrêmement puissante", avait alors déclaré Jean-Luc Mélenchon, qui avait ambitionné un an plus tôt au Parlement européen de faire perdre Marine Le Pen. 

Invitée de France 3 Nord-Pas-de-Calais, Marine Le Pen avait qualifié son adversaire, après l'avoir ignoré, de "Bernard Tapie de cette élection". À l'issue du premier tour, Marine Le Pen a réalisé le double des voix de Jean-Luc Mélenchon (42,26% contre 21,46%), qui ne s'est pas qualifié pour le second tour.

>
Marine Le Pen : invitée JT 19h : candidature Mélenchon Durée : |

21 avril 2002 : le traumatisme de Jean-Luc Mélenchon

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon en veut-il autant à Marine Le Pen ? Alors encarté au Parti socialiste, Jean-Luc Mélenchon a été profondément marqué par un événement de notre histoire politique contemporaine : la qualification de Jean-Marie Le Pen, candidat Front national, au second tour de l'élection présidentielle, le dimanche 21 avril 2002.

Le tribun confiait récemment avoir fait une dépression. "Je n’arrivais même pas à faire mon lit. La dépression est une véritable maladie pendant laquelle on souffre énormément", se souvenait-il dans un documentaire de Mireille Dumas diffusé sur France 3 en 2016. Un souvenir qu'il a à nouveau évoqué dans Une ambition intime, sur M6. Ce traumatisme lui aurait-il donné l'idée de faire du Front national, son premier combat ?

Quelques jours après ce séisme politique, les deux personnalités au verbe haut s'étaient retrouvées pour la première fois sur le même plateau le 22 mai 2002 sur France 3. Archive signée de l'Institut national de l'audiovisuel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Jean-Luc Mélenchon Front de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781916039
Présidentielle 2017 : quand Mélenchon agit en fonction de Le Pen
Présidentielle 2017 : quand Mélenchon agit en fonction de Le Pen
ÉCLAIRAGE - Depuis cinq ans, Jean-Luc Mélenchon cherche à déstabiliser, sur le fond et la forme, la présidente du Front national, sa rivale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-quand-melenchon-agit-en-fonction-de-le-pen-7781916039
2017-01-14 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ccnXTS5MpqUOI7NsojkscQ/330v220-2/online/image/2017/0113/7786721408_le-pen-melenchon.jpg