2 min de lecture Présidentielle 2017

Quand François Fillon alertait son gouvernement sur les cadeaux diplomatiques

Dès le lendemain de sa nomination à Matignon, François Fillon communiquait à ses ministres une liste de recommandations sur les cadeaux diplomatiques.

François Fillon à Aubervilliers, le 4 mars 2017
François Fillon à Aubervilliers, le 4 mars 2017 Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Costards, montres de luxe... François Fillon méconnaissait-il le processus de réception des cadeaux diplomatiques ? Après celle des costards, une nouvelle affaire de montres de très hautes valeurs vient entacher la candidature de François Fillon. Pourtant, le candidat à l'élection présidentielle a déjà traité personnellement de la question des cadeaux adressés aux hommes d'État en leurs qualités de figures politiques. Le 18 mai 2007, au lendemain de son arrivée officielle à Matignon, il avait publié, en son nom propre, une circulaire régissant le processus de réception et d'usage des cadeaux offerts aux ministres, comme le souligne Le Lab d'Europe 1

Noir sur blanc, le Premier ministre de Nicolas Sarkozy souligne que les cadeaux diplomatiques sont offerts dans le cadre de la fonction ministérielle, "c'est donc à l'État qu'ils s'adressent, au-delà de la personne du récipiendaire. (...) Il est en conséquence normal qu'ils n'entrent pas dans le patrimoine personnel du ministre ou de sa famille", écrivait François Fillon en 2007. 

Le formulaire que les ministres de François Fillon étaient tenus de remplir quand ils recevaient un cadeau diplomatique
Le formulaire que les ministres de François Fillon étaient tenus de remplir quand ils recevaient un cadeau diplomatique Crédit : Capture d'écran PDF : Secrétariat général du gouvernement (2007)

Dix ans plus tard, deux montres, dont l'une lui a été offerte en 2009 pendant qu'il était chef du gouvernement, apparaissent dans la déclaration de patrimoine de François Fillon dévoilée mi-mars. Si l'homme d'affaires italo-suisse Pablo Victor Dana, à l'origine du cadeau, affirme que le geste était "complètement désintéressé" et amical, il explique également avoir remis "la montre personnellement à Matignon", sur le lieu de travail du Premier ministre.

Le processus mis en place par François Fillon pour demander à ses ministres de déclarer leurs cadeaux est le suivant : "1. le ministre concerné fait enregistrer, par le service du mobilier national, le cadeau offert à lui-même ou à son conjoint", le service du mobilier national étant dédié aux objets appartenant à l'État, et géré par le ministère de la Culture. "2. Ce cadeau peut être laissé à la disposition personnelle du ministre ou de son conjoint, pendant la durée des fonctions au titre desquelles il a été offert", précise la circulaire. 

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : le regard de Macron quand Hollande renonce à la présidentielle

Dans un troisième temps, "le cadeau est remis au service du mobilier national, soit immédiatement si le ministre ne souhaite pas en disposer, soit à l'issue des fonctions gouvernementales qui ont motivé sa remise", est-il ensuite inscrit. L'affaire des montres, qui parasite un peu plus la campagne de François Fillon, a été dévoilée le 24 mars au soir. Si le montant des cadeaux surprend, il reste à déterminer dans quel contexte précis et à quelles fins ces montres ont été offertes au candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Diplomatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants