1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : première tentative de rassemblement pour Benoît Hamon
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : première tentative de rassemblement pour Benoît Hamon

Le désormais candidat à la présidentielle s'est exprimé devant le groupe socialiste de l'Assemblée nationale.

Benoît Hamon lors de son discours d'investiture socialiste à la présidentielle 2017, le 5 février 2017 à Paris
Benoît Hamon lors de son discours d'investiture socialiste à la présidentielle 2017, le 5 février 2017 à Paris
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Présidentielle 2017 : première tentative de rassemblement pour Benoît Hamon
01:08
Vincent Derosier & Léa Stassinet

Ils étaient 25 à évoquer un "droit de retrait" de la campagne de Benoît Hamon dans les colonnes du Monde le 31 janvier dernier. Vingt-cinq députés socialistes qui se demandaient "comment porter un projet présidentiel conçu comme l’antithèse d’une action de mandature que nous avons soutenue et dont nous revendiquons les avancées ?". La tâche s'annonçait compliquée pour Benoît Hamon de rassembler toutes les sensibilités du Parti socialiste.

Mais le vainqueur de la primaire de la gauche, désormais candidat à l'élection présidentielle, s'est exprimé une première fois devant le groupe socialiste à l'Assemblée ce mardi 7 février pour tenter une forme de synthèse. Il a notamment évoqué la création d'un "conseil parlementaire", composé de ces élus du PS et chargé de lui faire "remonter les préoccupations du terrain". Si le candidat a pris cette initiative, c'est aussi pour lui "permettre de profiter de leur expérience et de leur contribution". 

Mais cette main tendue n'a pas suffi à convaincre un nouveau frondeur, le député du Val-d'Oise François Loncle. À l'issue de la prise de parole de Benoît Hamon, il a ainsi déclaré : "Cette réunion n'a rien réglé, il ne veut bouger sur rien. Rien ne m'inspire pour changer d'avis mais je respecte Benoît Hamon et très franchement il a du courage". 

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, a fait savoir qu'il continuerait à réunir les députés une fois par semaine pendant toute la durée de la campagne présidentielle, y compris après la fin de la session parlementaire, le 24 février. Une façon de consolider les forces socialistes et d'arriver peut-être, au bout, au rassemblement tant espéré. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/