1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : pour Emmanuel Macron, François Fillon "n'a pas de projet"
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : pour Emmanuel Macron, François Fillon "n'a pas de projet"

Le candidat porteur du mouvement "En Marche !", qui se voit régulièrement reprocher de ne pas avoir dévoilé de programme concret, a vigoureusement critiqué son adversaire François Fillon, qui, selon lui, n'a... pas de programme.

Emmanuel Macron, le 14 janvier 2017
Emmanuel Macron, le 14 janvier 2017
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Clémence Bauduin & AFP

La pique peut prêter à sourire. Emmanuel Macron, candidat porteur du mouvement "En Marche !" pour la présidentielle 2017, a réagi, ce vendredi 10 février, aux propos que François Fillon a tenus la veille à son égard. En meeting à Poitiers jeudi 9 février, le candidat de la droite avait attaqué la "nouvelle forme de populisme mondain" incarnée selon lui par Emmanuel Macron, "qui a inventé la campagne présidentielle sans programme présidentiel".

Emmanuel Macron a répliqué ce 10 février lors d'une conférence de presse en Touraine. "Ce que je constate, c'est que Monsieur Fillon n'a pas de projet, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est dans l'invective permanente", a-t-il affirmé. Emmanuel Macron réagissait au départ aux sifflets initiés par Jean-Pierre Raffarin, chauffeur de salle du meeting de Fillon la veille, à l'encontre des journalistes présents au Futuroscope, à Poitiers. "Ce dont je suis sûr, c'est qu'on ne peut pas prétendre présider la France en étant contre tous les contre-pouvoirs", a lancé Emmanuel Macron à la presse.

Fillon offensif face à la montée de Macron

Les détracteurs de l'ancien ministre de l'Économie lui reprochent de ne pas avoir dévoilé de projet concret en cas d'accession à l'Élysée en mai prochain - projet que ce dernier a promis de publier le 1er mars. François Fillon a, de son côté, bel et bien dévoilé un programme, consultable sur le site de sa campagne.

La dynamique est toutefois du côté d'Emmanuel Macron, qui serait qualifié pour le second tour de la présidentielle, selon des sondages récents. François Fillon l'avait taxé la veille de "cas d'école de l'illusionnisme politique" et affublé d'une liste de critiques aiguisées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/