2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : pour Alain Juppé, "il faut se méfier" d'Emmanuel Macron

Le favori de la primaire de la droite accuse l'ex-ministre de l'Économie de jouer les "chevaliers blancs", dans un entretien aux "Échos".

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre, en meeting le 14 novembre au Zénith de Paris.
Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre, en meeting le 14 novembre au Zénith de Paris. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Rattrapé dans les derniers sondages par Nicolas Sarkozy mais aussi François Fillon, Alain Juppé n'en oublie pas pour autant celui qui veut venir rebattre les cartes à gauche dans la perspective de l'élection présidentielle. Au moment où Emmanuel Macron s'apprête à officialiser son entrée en lice dans la course à l'Élysée, le maire de Bordeaux a profité d'un entretien à paraître dans Les Échos ce mercredi 16 novembre pour s'attaquer à l'ex-ministre de l'Économie de François Hollande.

"Il ne faut pas être naïf", semonce Alain Juppé, pour qui Emmanuel Macron "a totalement cautionné la politique économique menée depuis 2012, à commencer par la hausse massive des impôts". Alain Juppé pointe un manque de cohérence et de droiture chez l'ancien banquier d'affaires de Rothschild : "Il faut se méfier des gens qui font le contraire de ce qu'ils disent et disent le contraire de ce qu'ils font".

Un programme "ringard" aux yeux d'Alain Juppé

En cas de victoire lors de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé sait bien qu'Emmanuel Macron risque de venir chasser sur ses terres au premier tour de l'élection présidentielle. L'ancien chef de gouvernement de Jacques Chirac s'attaque ainsi à la volonté d'Emmanuel Macron d'augmenter la durée légale du travail hebdomadaire pour les jeunes : "Je ne suis pas dirigiste, moi ! Je ne vais pas imposer de faire travailler les jeunes plus que les seniors. Ça, c'est ringard".

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

Après avoir survolé les sondages pendant des mois, l'écart entre Alain Juppé et ses poursuivants s'est sensiblement resserré dans les dernières enquêtes d'opinion, avec une percée surprise de François Fillon. Selon un sondage de l'institut Opinion Way, la progression du député de Paris serait-elle qu'il serait même en passe de remporter la primaire. Mais Alain Juppé ne veut pas paniquer pour autant et paraît sûr de sa force : "Je pense que François Fillon était sous-évalué dans les premiers sondages. Il est convaincu de pouvoir passer devant Nicolas Sarkozy. Moi je n'en sais rien. Ce que je vois, c'est que je suis encore loin devant."

Présidentielle : Emmanuel Macron a-t-il raison de se présenter ?
Nombre de votes : 9175 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Alain Juppé Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785801530
Présidentielle 2017 : pour Alain Juppé, "il faut se méfier" d'Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : pour Alain Juppé, "il faut se méfier" d'Emmanuel Macron
Le favori de la primaire de la droite accuse l'ex-ministre de l'Économie de jouer les "chevaliers blancs", dans un entretien aux "Échos".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-pour-alain-juppe-il-faut-se-mefier-d-emmanuel-macron-7785801530
2016-11-16 07:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IcdEjnmr7zuVoJJnZvg1pA/330v220-2/online/image/2016/1115/7785781328_000-i35n5.jpg