1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : on a décrypté les affiches de campagne avec un spécialiste
6 min de lecture

Présidentielle 2017 : on a décrypté les affiches de campagne avec un spécialiste

DÉCRYPTAGE - Quelle est l'affiche de candidat la plus réussie ? La plus ratée ? Florian Silnicki, expert en stratégie de communication, nous livre son analyse.

Présidentielle 2017 : les affiches de campagne des candidats au scrutin
Présidentielle 2017 : les affiches de campagne des candidats au scrutin
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Marie-Pierre Haddad

La campagne officielle a officiellement débuté à deux semaines de l'élection présidentielle. Les temps de parole des candidats sont désormais comptabilisés et les incontournables affiches de campagne ont fait leur apparition dans les rues françaises. Chacun des onze candidats dispose ainsi de sa propre affiche de campagne, mettant en avant son programme, sa personne, son parti ou son slogan. Lequel a le mieux réussi l'exercice ? Quel est celui qui a fait fausse route ? À l'ère des réseaux sociaux et des détournements, les faux pas peuvent rapidement être commis et sanctionnés.

"Ces affiches ne feront pas bouger les voix et les intentions de vote mais elles sont incontournables pour la campagne. C'est un rituel républicain et ça conforte les candidats dans l'image qu'ont les électeurs. Pour cette présidentielle, il n'y a pas d'affiches surprenantes ou travaillés", explique à RTL.fr Florian Silnicki, expert en stratégie de communication.

"Le virage tactique" de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise, apparaît devant un ciel légèrement nuageux, avec le slogan "La force du peuple". Cette affiche est celle qui a "le plus marqué" Florian Silnicki. Elle montre "le grand virage tactique et tardif du candidat. Il joue l'apaisement et souhaite incarner le candidat normal. Il a gardé sa personnalité en ne portant pas de cravate et en esquissant un sourire. Quant au message écrit, "il est assez fort et en cohérence avec le visuel. Par rapport à la présidentielle de 2012 où le rouge était dominant sur l'affiche de Jean-Luc Mélenchon, celle-ci montre bien l'apaisement", juge l'expert.

L'omniprésence du bleu chez Emmanuel Macron

Emmanuel Macron se tient debout, au milieu d'une rue avec des silhouettes floutées en arrière-plan. En bas de l'affiche, il est écrit : "Macron Président. La France doit être une chance pour tous". Son affiche de campagne est "déceptive" et ne met pas Emmanuel Macron "en valeur". "Elle est contraire à ce que le candidat veut incarner, c'est-à-dire le renouveau et la modernité. Aucun code n'est renouvelé. Il apparaît réticent, dans la retenu et presque dans la souffrance. À noter aussi que de tous les candidats, il est avec Nathalie Arthaud celui qui occupe le moins de place sur son affiche. Le texte est plus présent que sa photo. D'ailleurs, son slogan est trop long. Autre point : Emmanuel Macron reprend les codes graphiques des Républicains. Il porte un costume bleu, une chemise bleue, une cravate bleue. Le texte est noté en bleu et en arrière-plan des touches de bleu sont présentes", note Florian Silnicki. 

Les réseaux sociaux chez Benoît Hamon

À lire aussi

Benoît Hamon se tient de trois quarts, sur un fond blanc. En haut à droite, on retrouve son slogan de campagne : "Mon projet pour faire battre le cœur de la France". Selon le fondateur de La French Com', l'affiche de campagne de Benoît Hamon est "une erreur stratégique". "Il a une posture tordu et il paraît instable, presqu'en train de se tenir sur un seul pied. C'est assez surprenant comme choix. Par contre, on suppose que son équipe de campagne a fait le choix du sourire. Ce qui est important. Par contre, il est important de souligner qu'il est seul candidat à faire référence aux réseaux sociaux, avec le hashtag #Hamon2017 et les logos de Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, Snapchat et LinkedIn. Autre point, il utilise les termes 'mon projet'. Ça montre qu'il l'incarne pleinement et qu'il s'engage", ajoute-t-il. 

Le "tract" de Nathalie Arthaud

L'affiche de campagne de Nathalie Arthaud laisse la place à ses propositions. Sur fond rouge, elle défend le "camp des travailleurs". "Son affiche n'en est pas une. Elle a repris les codes du tract et l'a agrandi pour que cela prenne la taille d'une affiche. Il y a trop de texte et ça ne colle pas avec le mode de lecture. Dans la rue, les citoyens sont en voiture à trottinette ou en pleine conversation et ne vont pas s'arrêter pour lire. L'affiche ne met pas assez en avant la candidate, elle est enfermée dans une bulle, on ne la voit pas", explique Florian Silnicki. 

La "rigidité" de François Asselineau

François Asselineau se tient debout devant un paysage de campagne flouté avec les termes "Asselineau président" notés en haut de l'affiche. Son slogan "Un choix historique" est noté en bas de l'image. D'après l'expert en communication, l'affiche de campagne de François Asselineau est "presque grotesque". "Il se tient trop droit, il est trop rigide. Il utilise la même technique qu'Emmanuel Macron en mettant son nom, suivi de "Président". C'est une erreur, car on ne peut pas préjugé du résultat de l'élection présidentielle".

Le slogan de François Fillon

Dans une affiche similaire à celle de François Asselineau, François Fillon se tient debout devant un fond flouté. Son slogan "Une volonté pour la France" a évolué. Initialement, le candidat avait opté pour "Le courage de la vérité". Florian Silnicki indique que cette affiche "reprend tous les codes classiques et traditionnels des affiches de campagne. Il n'y a pas de prise de risque. C'est très classique. Par contre, son équipe de campagne a commis un impair en choisissant un slogan détournable".

L'absence du nom de Marine Le Pen

Marine Le Pen est seule sur son affiche de campagne, en plan rapproché, avec le slogan "Remettre la France en ordre en cinq ans". Selon l'expert en communication, "quand on observe sa posture, elle a le sourire figé et les dents serrés mais elle semble propulsée vers l'avant. C'est étonnant, le choix de cette image n'est pas le plus adéquate. Par contre, il est important de souligner que son nom ainsi que le logo et le nom du Front national ne figurent nulle part. Traditionnellement, ce sont des codes que l'on retrouve régulièrement sur les affiches de campagne. Seul le slogan 'Au nom du peuple' et la rose y figurent dans son cas. Elle se distingue du parti, ne mise que sur elle. Elle part du principe qu'elle est suffisamment ancrée dans le paysage politique français pour que ni son nom, ni son parti ne soient nommés. Elle a changé de stratégie depuis 2012. Pour rappel, son slogan lors de la précédente campagne était 'La France apaisée'".

Le message lisse de Nicolas D