1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Mélenchon propose un rendez-vous à Hamon
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Mélenchon propose un rendez-vous à Hamon

Le candidat de la France insoumise, qui rappelle que le candidat socialiste ne l'a pas appelé, a suggéré trois dates à Benoît Hamon.

Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon
Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon
Crédit : AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

On ne l'attendait plus. Mais on dirait bien que Jean-Luc Mélenchon, fort de ses 248.000 "soutiens citoyens", et Benoît Hamon n'ont jamais été aussi près de se rencontrer. Dans un tweet, le candidat de la France insoumise, en meeting à Strasbourg ce mercredi 15 février devant 4.500 personnes (chiffre de l'organisation), a proposé trois dates différentes à son homologue du Parti socialiste : "Cher Benoît Hamon, je te propose donc une rencontre ou vendredi (24 février), ou samedi (25 février), ou dimanche (26 février) de la semaine prochaine". Benoît Hamon, qui avait rejeté l'idée de ne pas investir Myriam El Khomri et Manuel Valls aux élections législatives, n'a pas encore répondu publiquement à l'invitation.

Dans un premier tweet, publié quelques instants plus tôt, Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas privé de préciser que Benoît Hamon ne l'a pas contacté depuis sa victoire à la primaire de la Belle Alliance populaire le 29 janvier dernier : "Cher Benoît Hamon, tu ne m'as pas appelé". Benoît Hamon n'avait pourtant cessé de marteler durant la campagne son intention de s'adresser au candidat écologiste Yannick Jadot - avec qui les discussions sont bien entamées - et à Jean-Luc Mélenchon.

Les deux candidats, qui jusque-là se renvoyaient la balle pour expliquer l'impossibilité d'un rapprochement, font donc un potentiel pas en avant. Potentiel puisqu'il ne s'agit pas pour l'ancien leader du Front de gauche de se retirer au profit de Benoît Hamon. "Tous ont dit qu'ils présenteraient leur candidature. Mais quand bien même il faudrait une (candidature unique), laquelle ? La mienne", a-t-il lancé. Jean-Luc Mélenchon prend ainsi de court Benoît Hamon, qui imaginait, selon les informations de Pauline de Saint-Rémy, éditorialiste à RTL, s’adresser publiquement à tous les dirigeants de la gauche. Et donc en filigrane à Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/