1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Marine Le Pen parraine Henri Guaino
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen parraine Henri Guaino

Une fois ses 500 parrainages officialisés, la présidente du Front national a apporté sa signature à Henri Guaino, "au nom de la démocratie".

Henri Guaino, à l'Assemblée nationale en janvier 2017
Henri Guaino, à l'Assemblée nationale en janvier 2017
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Florian Philippot : "Sur François Fillon, les Français se sont fait leur opinion"
11:01
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Quand le Front national milite pour les "petits" candidat. Mardi 14 mars, Marine Le Pen a ainsi annoncé avoir parrainé Henri Guaino, candidat Les Républicains qui a contourné la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle. La présidente du Front national a annoncé sur son blog parrainer l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy "dans un souci de pluralisme politique", et parce qu'"avec la candidature de François Fillon à l'élection présidentielle, la sensibilité patriote d'Henri Guaino, a été définitivement enterrée au sein de LR."

>> Où en sont les candidats dans leur quête des parrainages ?

Des propos repris ce mercredi 15 mars par Florian Philippot. Invité de RTL, le vice-président du Front national a ainsi expliqué que Marine Le Pen "s'y était engagée, si elle avait ses 500 parrainages". "Henri Guaino représente une sensibilité, une sensibilité patriote et gaulliste qui devrait avoir le droit de s'exprimer dans cette présidentielle", a-t-il déclaré ajoutant que cela était fait "au nom de la démocratie".

Si Henri Guaino ne devrait pas atteindre l'objectif des 500 parrainages, Philippe Poutou a toujours un petit espoir. Une petite victoire pour le candidat du NPA largement souhaité par le Front national. "De la même manière, on souhaite que monsieur Poutou puisse être candidat, même s'il ne nous aime pas, même s'il nous critique", a-t-il ajouté alors que Louis Alliot avait déjà lancé cet appel.

À lire aussi

Une sortie médiatique critiquée par le principal intéressé. Sur Twitter, Philippe Poutou a ainsi déclaré : "Il y a des soutiens dont on se passerait bien et même que nous refusons. C'est le cas de l'appel aux maires de Aliot à nous parrainer".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/