2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : "Marine Le Pen essaie d'apparaître moins clivante que son père", analyse Alba Ventura

ÉDITO - Comme si de rien n'était, la candidate du Front national se présidentialise. Elle doit cependant relever un défi.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Alba Ventura : "Marine Le Pen essaie d'apparaître moins clivante que son père" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Marine Le Pen lançait sa campagne ce week-end à Lyon. La candidate du Front national a présenté son programme présidentiel en 144 mesures. Son objectif était simple : ne pas faire peur et se montrer crédible. On ne parle plus, par exemple, de la peine de mort. On ne parle plus de la sortie de l'euro - en tout cas, on ne donne pas de date de sortie. On ne parle plus de l'abrogation du mariage pour tous, mais du "remplacement des dispositions" de la loi Taubira. On ne parle plus de préférence nationale mais de "priorité nationale".

Cela n'a l'air de rien comme ça, mais ça tranche évidemment avec le discours du FN version Jean-Marie Le Pen. Marine Le Pen essaie d'apparaître moins clivante que son père. Son but, c'est de montrer qu'elle n'est pas cantonnée à rester dans l'opposition comme son père. Marine le Pen est en mode "présidentiel", dans un équilibre "subtil" entre un discours qui se veut légèrement adouci, moins brutal, moins agressif. Mais avec des fondamentaux qui restent les mêmes, il ne faut pas s'y tromper.

Apaisée sur la forme, ferme sur le fond

L'ADN du FN, ça reste la lutte contre l'immigration, ça reste le nationalisme, avec notamment des taxes sur les importations ou encore sur les contrats de travail des étrangers pour financer l'assurance chômage. L'ADN du FN, c'est aussi le retour aux frontières, la tolérance zéro pour les délinquants ou la lutte contre le fondamentalisme islamique.

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

En clair, Marine Le Pen sait que sur les aspirations, elle est assez en phase avec les Français. Son problème, c'est la crédibilité. C'est pour cela qu'elle joue entre un discours qu'elle veut plus apaisé sur la forme, mais toujours ferme sur le fond. L'idée étant d'aller chercher un maximum de voix sur sa droite et sur sa gauche.

C'est pour cela qu'elle a, par exemple, annoncé récemment que son futur premier ministre ne serait pas issu du Front national. C'est pour ratisser au-delà du FN, montrer qu'elle n'est pas sectaire, que son parti n'est pas replié sur lui-même. C'est pour cela qu'elle évoquait dimanche 5 février à Lyon un gouvernement d'union nationale. C'est pour cela qu'elle fustigeait "la gauche du fric et la droite du fric", tout en appelant les "patriotes de la gauche et de la droite" à la rejoindre. Vous aurez remarqué d'ailleurs qu'elle ne s'adresse pas aux députés mais aux maires, les élus supposés être les plus proches des Français.

Face à un défi

Marine Le Pen sait qu'elle ne peut pas gouverner toute seule, qu'il lui faudra des alliances. Pour l'instant il n'y a personne. Les Français ont très bien compris qu'elle n'était pas majoritaire. Souvenez-vous des élections régionales : dans une région hypervariable comme le Nord-Pas-de-Calais (aujourd'hui Hauts-de-France), elle n'a pas réussi à l'emporter.

Marine le Pen est dans une situation tout à fait étonnante où elle est la seule assurée d'être au second tour,  mais aussi la seule qui n'a, en l'état actuel des choses, pratiquement aucune chance d'arriver à l'Élysée. Car elle se heurte à ce plafond des 50%. Elle est face à ce défi : soit élargir sa base électorale, soit se trouver des alliés. C'est cette équation qu'il lui faut résoudre ces trois prochains mois.    

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787095762
Présidentielle 2017 : "Marine Le Pen essaie d'apparaître moins clivante que son père", analyse Alba Ventura
Présidentielle 2017 : "Marine Le Pen essaie d'apparaître moins clivante que son père", analyse Alba Ventura
ÉDITO - Comme si de rien n'était, la candidate du Front national se présidentialise. Elle doit cependant relever un défi.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-marine-le-pen-essaie-d-apparaitre-moins-clivante-que-son-pere-analyse-alba-ventura-7787095762
2017-02-06 09:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OgAMnE7wzZqjpl1JUTUq6w/330v220-2/online/image/2017/0206/7787096005_marine-le-pen-est-face-a-un-defi-soit-elargir-sa-base-electorale-soit-se-trouver-des-allies.jpg