1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen à égalité à l'issue du premier tour
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen à égalité à l'issue du premier tour

Une enquête d'opinion place Emmanuel Macron et Marine Le Pen au coude-à-coude à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron en perte de vitesse à quelques jours du 1er tour
Marine Le Pen et Emmanuel Macron en perte de vitesse à quelques jours du 1er tour
Crédit : La rédaction numérique de RTL
Un nouveau sondage place Emmanuel Macron et Marine Le Pen à égalité à l'issue du premier tour de la présidentielle
01:31
Benjamin Sportouch & Clarisse Martin

À 18 jours du premier tour du scrutin présidentiel, et à quelques heures du "Grand Débat" qui réunira pour la première fois les onze candidats à l'Élysée, l'institut de sondages Ipsos a révélé les résultats d'une enquête réalisée pour Le Monde. Et pour l'instant, Emmanuel Macron et Marine Le Pen tiennent toujours la dragée haute à leurs concurrents, avec une égalité parfaite des intentions de vote, 25% chacun à l'issue du premier tour, ce qui les qualifie pour le second.

Si les sondages n'ont pas de valeur scientifique, celui-ci possède toutefois une particularité. Il se base sur un échantillon très large de personnes : 14.300, avec une marge d'erreur très faible, se situant entre 0,3 et 1,1 point. L'enquête met en lumière une baisse de 5 points de Benoît Hamon, derrière Jean-Luc Mélenchon, qui réalise une percée avec 15% des intentions de vote et talonne François Fillon, qui en dispose de 17,5%.

Une volatilité de l'électorat

Du côté de ceux que l'on qualifie de "petits candidats", la réserve de voix serait faible, selon l'enquête. Nicolas Dupont-Aignan culmine avec 4% des intentions de vote, laissant derrière lui Philippe PoutouNathalie ArthaudJacques Cheminade ou encore Jean Lassalle et François Asselineau.

Ce sondage met également en lumière la volatilité de l'électorat, en particulier celui de gauche. Par exemple, la moitié des personnes qui se disent prêtes aujourd’hui à voter en faveur de Benoît Hamon ne sont pas certaines de leur choix. Une tendance qui se retrouve aussi du côté d'Emmanuel Macron, et beaucoup moins de ceux de François Fillon et Marine Le Pen, où la certitude est plus forte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/