1 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Macron envisage un report du prélèvement à la source

INVITÉ RTL - Le candidat à l'élection présidentielle a indiqué vouloir prendre du temps pour notamment "être sûr de la charge que ça représente pour les chefs d'entreprise".

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Généralisation du prélèvement à la source : "Après janvier 2018", dit Macron Crédit Image : RTL / Sipa / Julien Coquentin | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Elizabeth Martichoux

Il ne reste que quelques heures aux deux finalistes de l'élection présidentielle pour tenter de convaincre les derniers indécis. Invités chacun à leur tour sur RTL ce vendredi 5 mai, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont profité de ce temps d'antenne pour s'attaquer mutuellement, mais également pour préciser certains points de leurs programmes respectifs. 

Après avoir évoqué ses mesures pour lutter contre le chômage et ses propositions concernant les retraites, Emmanuel Macron a abordé la généralisation du prélèvement à la source, prévue au 1er janvier 2018 en principe. Il souhaite prendre du temps et mettre cette mesure en place plus tard, "pour deux raisons", explique-t-il. "D'abord je veux être sûr de la charge que cela représente pour les chefs d'entreprise. La deuxième, c'est qu'il faut aussi comprendre l'impact que ça aura sur nos concitoyens, psychologiquement". 

Emmanuel Macron précise : "Parce que vous allez recevoir une feuille de paie où votre salaire, optiquement, aura baissé, car l'impôt sera dans les lignes du dessus. Moi je pense aussi aux petits patrons, qui auront à gérer leurs salariés qui viendront leur demander : 'Dis-moi, comment ça se fait que tu me payes moins là ?'. C'est des choses qui s'expliquent", poursuit le candidat. N'ayant pas de "visibilité sur les modalités techniques" de ce changement, il compte demander au ministre en charge "de bien vérifier cela, de bien tout préparer". Mais "en toute hypothèse", cela se fera "après janvier 2018", concède-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants