1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : loin des projecteurs, François Fillon fait son mea culpa
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : loin des projecteurs, François Fillon fait son mea culpa

Le candidat malheureux des Républicains aurait confié ses regrets, notamment sur son alliance avec Sens Commun.

François Fillon le 23 avril 2017, après l'annonce des résultats du 1er tour de l'élection présidentielle.
François Fillon le 23 avril 2017, après l'annonce des résultats du 1er tour de l'élection présidentielle.
Crédit : Michel Euler/AP/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Il était encore le premier d’entre deux il y a quelque semaine, mais François Fillon était introuvable lors du grand rassemblement des Républicains samedi 20 mai au Parc floral, à l’occasion du lancement officiel de la campagne des législatives. Le candidat défait de la droite et du centre s’est totalement retiré de la scène politique depuis le 23 avril, après trois derniers mois de campagne extrêmement difficiles en raison des affaires qui pleuvaient sur l’ancien Premier ministre. Il semble même qu’il faille soumettre ses proches à la question pour avoir quelques nouvelles du grand vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

"Il est passé à autre chose", confie par exemple son ami, et ex-coordinateur de sa campagne, Bruno Retailleau, dans les colonnes du Parisien. "Il prépare sa reconversion dans le privé. Il a envie de faire des choses concrètes, et dans un univers qui n'a rien à voir avec la politique", glisse de son côté Anne Méaux, la conseillère en communication aguerrie qui n’avait pas ménagé ses efforts pour tenter de sauver le soldat Fillon.

J'ai sûrement fait une connerie

François Fillon

Au travers de bribes de nouvelles que le Parisien est parvenu à glaner, il apparaît cependant que le Sarthois laisse transparaître quelques regrets sur la gestion de sa campagne électorale. "Par rapport à Sens commun [l'émanation politique de la Manif pour tous], j'ai sûrement fait une connerie. Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", aurait-il soufflé au téléphone à un "ancien ministre". Un autre élu parisien cité par le quotidien ajoute que François Fillon aurait regretté "de ne pas avoir envoyé assez de signaux vis-à-vis des classes populaires dans son programme".

Depuis le 23 avril, François Fillon profite de sa retraite pour préparer, avec son épouse et ses avocats, les nombreuses échéances judiciaires qui l’attendent. Le 30 mai prochain, il est convoqué par la justice dans le cadre des soupçons d'emplois fictifs de son épouse à l'Assemblée nationale et pour la "Revue des deux mondes".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/