1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : les Pasquier ont fait leur choix et redoutent l'abstention
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : les Pasquier ont fait leur choix et redoutent l'abstention

REPLAY - Mélenchon, Hamon... Les Pasquier voteront à gauche. Ils craignent qu'une forte abstention ne nuise au résultat de l'élection.

Les Pasquier ont voté Hollande en 2012, mais lui feront-ils confiance une deuxième fois ?
Les Pasquier ont voté Hollande en 2012, mais lui feront-ils confiance une deuxième fois ?
Crédit : Marie Monier
La Campagne en Famille du 16 avril 2017
04:44
"La Campagne en famille" : Mélenchon, Hamon... les Pasquier ont fait leur choix
03:29
Alice Moreno & La rédaction numérique de RTL

À sept jours du premier tour, nombreux sont les électeurs qui se disent toujours indécis quant au bulletin qu'ils glisseront dans l'urne pour le premier tour de la présidentielle. "Je savais déjà au départ pour qui j'allais voter", affirme Sylvie, 59 ans, qui refuse de dire pour qui elle va voter. Il s'agit de "quelqu'un qui a bien progressé au niveau des sondages", devine son mari, Jean-Louis, retraité, qui sait qu'elle va voter pour Jean-Luc Mélenchon. Mais lui va voter pour "un candidat qui a baissé dans les sondages", Benoît Hamon. "Au contraire, le fait qu'il perde des voix me conforte en me disant qu'il faut le soutenir", affirme celui-ci.

Leur fils Louis, 19 ans, étudiant en science politique, va voter pour la première fois. "J'ai eu ma petite phase moderne, 'suivons la vague', explique-t-il, reconnaissant qu'il s'est au départ intéressé à la campagne d'Emmanuel Macron. Puis j'ai partagé un peu le vote de papa et je suis revenu sur ce candidat qui a refusé l'alliance, Mélenchon", dit Louis. 

Pour une reconnaissance du vote blanc

Comme Louis, sa grand-mère, Christiane, 85 ans, va elle aussi expérimenter une première fois électorale : celle-ci va voter blanc, au grand dam de sa fille. "Et tu crois que c'est comme ça que tu vas construire une France pour tes petits-enfants maman ?", s'agace Sylvie. "Cette campagne a été longue, je comprends que ça puisse lasser, que les gens n'iront pas voter, mais en même temps ce seront peut-être ceux-là qui diront 'on aurait pu espérer mieux', poursuit Jean-Louis. 

Louis soutient davantage le choix de sa grand-mère et souhaiterait que le vote blanc soit "complètement comptabilisé". Christiane, elle, regrette une autre époque, une autre élection. "De Gaulle. C'était sincère. Il y avait du renouveau", estime-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/