3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : les conditions imposées par Bayrou à Macron

ÉCLAIRAGE - François Bayrou a mis un terme au suspense qui entourait son avenir en formulant une "offre d'alliance" à Emmanuel Macron. Une proposition acceptée par le candidat d'"En Marche !".

Emmanuel Macron et François Bayrou
Emmanuel Macron et François Bayrou Crédit : JOEL SAGET / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

"J'ai examiné depuis plusieurs semaines l'état de notre pays, et à quelle point la gravité de notre situation m'a frappé. La démocratie en France n'a jamais connu une situation aussi décomposée". Devant la presse, François Bayrou a livré un discours engagé face à la situation politique actuelle de la France à quelques semaines de l'élection présidentielle, dénonçant des "problèmes moraux et électoraux". Le président du MoDem a mis un terme au flou qui régnait à propos de son implication dans la campagne 2017, refusant de se lancer une nouvelle fois dans l'arène.

"La majorité des Français affirment qu'ils ne savent pas pour qui voter. Et un peuple qui ne croit plus en sa vie publique est un peuple en danger", a-t-il lancé attaquant ouvertement Marine Le Pen, en tête des intentions de vote au premier tour. "Dans cette situation, je mesure ma responsabilité personnelle et celle du courant politique dont j'ai la charge", a-t-il déclaré, annonçant son offre d'alliance à Emmanuel Macron. Avant d'ajouter : "À cette situation exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle à la hauteur des périls qui menacent notre pays et notre État. J'en ai la certitude, la dispersion des propositions et suffrages ne peut qu'aggraver ses périls. Le risque est immense, les Français sont désorientés et souvent désespérés".

Pas question cependant pour le maire de Pau, candidat à l'Élysée en 2002, 2007 et 2012, de ne pas faire entendre sa voix. François Bayrou n'a jamais évoqué "un soutien" mais bien une "une offre d'alliance" à Emmanuel Macron. "Le danger est trop grand, il faut changer les choses et le faire d'urgence. Unissons nos forces. C'est sans doute un geste d'abnégation mais ce sera aussi un geste d'espoir pour notre pays", a-t-il poursuivi. Une proposition qu'Emmanuel Macron a accepté officiellement un peu plus d'une heure plus tard.

Bayrou expose ses exigences

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

Persuadé de "pouvoir faire de grandes choses" au côté d'Emmanuel Macron, le président du MoDem avait cependant émis plusieurs "exigences". Quatre ont notamment été évoquées lors de cette conférence de presse. En premier lieu, François Bayrou réclamait une "véritable alternance", un "vrai changement", loin d'un simple "recyclage des pratiques antérieures"

Une manière pour lui de mettre l'accent sur le programme d'Emmanuel Macron, qui sera dévoilé intégralement le 2 mars. "Je demande expressément que le programme qui sera présenté comporte en priorité une loi de moralisation de la vie publique. Je refuse, comme j'ai refusé toute ma vie, que des intérêts privés prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation nécessaire de la politique et de l'argent, c'est l'occasion ou jamais de l'imposer", a-t-il exprimé avant d'appeler le pays à "résister à la pente universelle qui cherche à réduire sans cesse la rémunération du travail".

Enfin, François Bayrou a pointé du doigt le "pluralisme" dans notre pays : "Il faut un changement pour notre démocratie, pour que le pluralisme, qui est la véritable expression de notre pays, soit enfin respecté dans notre société et dans notre vie publique". Le maire de Pau relance ainsi le message porté depuis plusieurs années, "le dépassement des clivages politiques".

Cette alliance peut être une entente d'homme à homme, de courant à courant

François Bayrou
Partager la citation

Quatre propositions rapidement acceptées par Emmanuel Macron, qui a évoqué "un tournant de la campagne" mais aussi "de la vie politique". "Cette alliance peut apporter au pays et elle peut apporter à ceux qui la forment. Emmanuel Macron est brillant, son intuition et son approche lui ont permis de réaliser une importante percée dans les sondages. Si nous y parvenons, nous pouvons faire de grandes choses", a-t-il lancé ajoutant qu'il voulait redonner "l'espoir aux Français déboussolés". Avant de conclure : "Cette alliance peut également être une entente d'homme à homme, de courant à courant. Nous avons des approches différentes, des expériences politiques différentes, des enracinements différents. La confrontation de ces visions et de ces idées, la conviction des uns et des autres apportera à la campagne électorale".

Des propos appuyés par Emmanuel Macron : "L'alliance proposée par François Bayrou porte sur les valeurs et les idées et s'inscrit pleinement dans la démarche de renouvellement et de rassemblement qui, depuis le début, est la nôtre. C'est pourquoi je l'accepte". Les deux hommes se rencontreront "dès jeudi".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Bayrou Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787372944
Présidentielle 2017 : les conditions imposées par Bayrou à Macron
Présidentielle 2017 : les conditions imposées par Bayrou à Macron
ÉCLAIRAGE - François Bayrou a mis un terme au suspense qui entourait son avenir en formulant une "offre d'alliance" à Emmanuel Macron. Une proposition acceptée par le candidat d'"En Marche !".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-les-conditions-imposees-par-bayrou-a-macron-7787372944
2017-02-22 18:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oKbe42dQoh0YdyjR88UJAQ/330v220-2/online/image/2017/0222/7787373152_emmanuel-macron-et-francois-bayrou.jpg